mardi 20 avril 2021
Accueil | Société | Hausse du prix du pain : Les consommateurs menacent de protester

Hausse du prix du pain : Les consommateurs menacent de protester

Les associations des consommateurs du Mali rejettent toute augmentation du prix des aliments à grande consommation en cette période de crise. Selon leurs Responsables, il faut plutôt préconiser des dispositions qui consistent à diminuer les prix de tous les produits alimentaires et céréaliers en vigueur sur le marché national et non à les augmenter. 

Cette menace de la fédération des Boulangers et Pâtissiers de Bamako de procéder à l’augmentation du prix du pain entrera-t-elle en vigueur ?  Telle l’anxieuse interrogation du commun des mortels dans tous les milieux sociaux de Bamako. Et sa réponse devrait être connue aujourd’hui,  mardi 15 janvier, à l’issue de l’Assemblée Générale de la fédération syndicale des Boulangers et Pâtissiers.

En effet, notons que, selon nos informations, l’Association Libre des Consommateurs Maliens (ALCOM) rejette cette nouvelle mesure des boulangers et pâtissiers de la capitale qui prévoient d’augmenter le prix de la baguette du pain de 300g à 300 FCFA et celle de 150g à 150 FCFA. Cette association trouve que le n’est pas bien indiqué aujourd’hui dans notre de procéder à quelconque révision en hausse des prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité en vigueur sur le marché national et local. Car, le pays est en pleine période de crise tant au plan sécuritaire qu’économique et financier.

Le Président de ladite association, Abdoulaye Ballo, dit avoir déjà entrepris des démarches auprès des structures concernées, dont le Ministère de tutelle pour plus de précisions. «Tout le monde sait les difficultés que nous traversons actuellement ; donc, augmenter le prix des produits de grande consommation ne serait pas une bonne chose », a-t-il alerté immédiatement. Et il ajoute également que c’est une décision qui ne peut passer, car selon lui, à chaque fois que le prix d’une denrée alimentaire augmente au Mali il n’est plus revu à la baisse. «En 2002, ils ont augmenté 25francs  au prix de la boisson et jusqu’à présent ils ne sont pas revenus là-dessus », rappela le Président de l’ALCOM.

Quant à la question de qualité avancée par la Fédération syndicale des Boulangers et Pâtissiers du Mali, pour justifier cette hausse de prix, les Responsables de l’Association Libre des Consommateurs Maliens jugent cet argument de non valable et infondé. «Ce n’est pas pour une question de qualité, on ne sera pas d’accord », a-t-il clarifié d’avance.

Pour rappel,  selon la Fédération Syndicale des Boulangers et Pâtissiers, cette décision n’est pas une hausse du prix du pain mais un simple retour à la normale. Selon leur Premier Secrétaire administratif, Ibrahim Yacouba Cissé,  le prix actuel du pain qui est de 250 francs et 150 francs est un compromis temporaire trouvé avec le Ministère du Commerce en 2016 avec leur Syndicat. L’objectif, selon lui, consistait à attendre le temps que «le secteur soit redynamisé pour actualiser le prix du pain». Affaire à suivre !

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

DEPIGMENTATION DE LA PEAU: Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé

    Le teint ébène est-il en voie de disparition ? Ce serait trop dire. Mais …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils