mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Société | Grève des Administrateurs civils : L’arrêt de distribution des cartes d’électeurs dans certaines zones

Grève des Administrateurs civils : L’arrêt de distribution des cartes d’électeurs dans certaines zones

Faute d’avoir obtenu des garanties suffisantes au sortir des négociations avec le Gouvernement, le Syndicat libre des Administrateurs civils vient de déclencher une grève d’une semaine à compter de ce 25 juin. Le Syndicat appelle ses membres à l’arrêt de toutes les activités, dont celles de distribution des cartes d’électeurs. Niono, Tessit sont des zones déjà victimes de cette grève.

Enlèvements, assassinats, attaques à domiciles sont le lot quotidien des Préfets et Sous-préfets de l’intérieur du pays depuis le début de la crise. Pour amener l’État à se pencher sur leurs conditions, ils viennent de déclencher une grève d’une semaine.

«Le 17 mai 2014, six Représentants de l’État ont été froidement assassinés à Kidal. Le 11 juin, les trois Représentants au niveau de Kéniéba, le Préfet et ses deux Adjoints ont vu leurs domiciles et lieu de travaille saccagés et vandalisés par des manifestants qui s’en prenaient surtout à leur vie», affirme Ousmane Christian Diarra, Secrétaire Général par intérim du syndicat libre des Administrateurs civils.

Dans le Centre du pays embrasé par un conflit intercommunautaire, le Cercle de Bankass est, pour le moment épargné, et avec lui ses Administrateurs civils. Mais pour combien de temps encore ?

«Quand la case du voisin brûle, il faut l’aider à éteindre les flammes sinon elles risquent de se propager pour atteindre votre case. Nous avons atteint une situation où plus personne n’est en sécurité», dit Oumar Hamadoun Touré, 2e Adjoint du Préfet de Bankass.

Dans leur cahier de doléances, les Administrateurs civils souhaitent que l’État sensibilise les populations locales sur le rôle des Préfets et Sous-préfets et mette en œuvre des actions concrètes  pour leur sécurité.

« Nous voulons que l’État mette à notre disposition des forces pour nous sécuriser aussi bien au Bureau qu’à la maison», préconise Ousmane Christian Diarra.

En attendant, cette grève déclenchée va occasionner un retard dans la distribution des cartes d’électeurs à l’intérieur du pays avec des incidences certaines sur l’exclusivité de la présidentielle du 29 juillet prochain. Déjà, on apprend que Niono, au Centre du pays, et Tessit, dans la Région de Gao, ont vu les opérations de distribution s’arrêter  suite à la présente grève des Administrateurs civils.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Scandale foncier dans la Commune de Zantiébougou: Le Maire Seydou Koné accusé de concussion et de détournement de fonds

  Décidément, les dieux semblent tombés sur le crâne du maire de la Commune Rurale …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils