mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Société | France / Présidentielle malienne d’hier 29 juillet : Voter était une galère pour les Maliens résidents à Pari

France / Présidentielle malienne d’hier 29 juillet : Voter était une galère pour les Maliens résidents à Pari

Ici, nous vous retraçons le parcours du combattant d’un électeur. Dimanche  29 juillet était une journée pas comme les autres pour les Maliens de la France. Sous un soleil d’été, les Maliens de Paris ont pris la direction de leurs Bureaux de vote respectifs afin de s’acquitter de leur devoir de citoyenneté envers leur pays.

Curieuse journée! 

Toute la journée, les électeurs n’ont fait que tourner en rond de Bureau en Bureau pour chercher leurs noms sur une liste électorale.

Nous étions présent à l’un des Bureaux  Foyers Rue Barra, à Paris, lorsque soudain, nous remarquons une altercation entre des organisateurs et un Homme qui cherchait son Bureau de vote. Le ton est monté à tel point qu’ils en sont venus aux mains.

Finalement, c’est la police française qui a intervenu pour calmer les esprits. L’Agent de police a ordonné à un organisateur qui avait arraché le portable de la Dame sous prétexte qu’elle filmait de restituer l’appareil à son propriétaire. Ce qui a été fait et tout est revenu en ordre. Après qu’il soit calmé, nous nous sommes approchés de lui pour en savoir plus. Voici son récit : « Tout d’abord, j’ai fait trois endroits avant de pouvoir récupérer ma carte d’électeur. Premièrement, je remarque que l’adresse de Bureau figurant sur la carte est très loin de chez moi, que celle où ma femme doit se rendre est différente de la mienne. Pourtant tout près de moi, 10 minutes à pied, se trouve un Bureau de vote. Pourquoi nous balancer jusqu’à l’autre bout du monde. Je n’en sais rien ? Toutefois, aujourd’hui après avoir travaillé jusqu’à minuit hier soir, je me suis levé tôt pour pouvoir aller voter avec  ma femme. Plus tard, nous arrivons  à l’adresse mentionnée sur ma carte, les personnes présentes me disent que ce n’est pas chez eux, d’aller voir un autre Foyer, rue Bara. Idem pour ma femme quand nous sommes arrivés à son Bureau de vote. Après ces deux Bureaux, nous nous sommes rendus au Foyers, rue Bara. Là-bas, on nous chante la même chanson ‘‘allez voir à Montreuil’’, dira une Dame.   J’en ai marre ! »

La question de savoir pourquoi il s’est emportait, il répondit : «Ces gens-là n’ont aucun respect pour nous. On nous fait balader de Bureau en Bureau et voilà que ce Monsieur arrache de la main de ma femme son téléphone portable sous prétexte que celle-ci veut filmer les lieux ».

En jetant un coup d’œil sur les deux cartes du couple, nous constatons qu’il est inscrit pour Monsieur l’adresse suivante : Foyers 142 Boulevard Félix Faure-93 Saint Denis pour l’époux et Bureau Foyers Peyrefitte-113-121, Avenue Lenne- SEINE ST DENIS. Pourtant ils sont domiciliés dans un autre Département.

Le couple a pris finalement le chemin de Montreuil, Gymnase Arthur Ashe, 156 rue de la nouvelle France.

Quelques heures plus tard, nous avons pu joindre Monsieur Coulibaly pour connaître la suite. Avec le sourire, mais très fatigué, il nous répond que c’est fait. Lui et sa femme ont finalement voté et qu’il rentre chez lui pour se préparer et se rendre à son lieu de travaille ; car, ce dimanche, il n’a pas de repos.

Le cas de cet Homme n’est pas isolé. Presque tous les électeurs ont vécu des situations semblables, plus ou moins déplaisantes. Ce couple avait une voiture, donc, la facilité de se déplacer. Imaginez ceux qui devraient prendre les bus et métros, sachant bien que les jours fériés comme le dimanche, les moyens de déplacement sont réduits au minimum.

Cependant, les Maliens ne se sont pas découragés. On pouvait observer une file d’électeurs  de plus d’un kilomètre. Tous attendent leur tour pour voter.

Par ailleurs, en  Belgique tout s’est déroulé normalement. Anvers, une Dame nous dit : «Je vote ; car, mon choix est pour que les choses changent ».

« Ce sera Soumi, tant pis. Au moins, nous ne l’avons pas vu à l’œuvre », argumente Cheick Oumar

L’autre épisode choquant de la journée

Des sandwichs préparés à l’Ambassade du Mali pour le déjeuner des organisateurs et ascenseurs des Bureaux de vote ont été infectés. Par quoi ? Par qui ? Et pour quelle fin ?

À qui le crime profite-t-il ?

On l’ignore pour l’instant. Seules des enquêtes qui seront probablement menées par la police française nous édifieront dans l’avenir. ….Toutes  les personnes qui ont  mangé ces fameux sandwichs ont subitement eu mal. Pris de malaise, ils ont vomi et se plaignaient de douleur.

Tous ont été assistés par les pompiers et acheminés vers les centres hospitaliers d’urgence.

Déjà, les doigts accusateurs se pointent  vers les Agents de l’Ambassade du Mali. Mais,  n’accusons personne. Il se peut que cette intoxication soit l’œuvre d’une personne mal intentionnée. Il se peut que ni les personnes qui ont préparé les sandwiches ni les Agents de l’Ambassade n’en sachent rien. Attendons les résultats des investigations.

Incroyable !  Même pour l’organisation de l’élection présidentielle, le Mandé Massa a fait un échec cuisant.

N C, depuis Paris : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Scandale foncier dans la Commune de Zantiébougou: Le Maire Seydou Koné accusé de concussion et de détournement de fonds

  Décidément, les dieux semblent tombés sur le crâne du maire de la Commune Rurale …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils