mardi 21 septembre 2021
Accueil | Santé | FACE À LA SECONDE VAGUE DU COVID-19 : MSF relance ses activités d’urgence à Bamako

FACE À LA SECONDE VAGUE DU COVID-19 : MSF relance ses activités d’urgence à Bamako

Selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé et du Développement social, depuis le début de la pandémie (25 mars 2020) et jusqu’au 11 janvier 2021, 7664 cas ont été officiellement enregistrés, dont 5326 guéris, 2039 en cours de traitement et 299 décès pour une population d’environ 20 millions d’habitants.

 

Face à l’urgence de cette situation, l’Ong Médecin sans frontières (MSF) a relancé une intervention d’urgence au sein de cinq communes de la ville de Bamako en appui aux partenaires nationaux. Ainsi, elle intervient en renfort du personnel soignant dans une structure d’une centaine de lits dédiée à la prise en charge du COVID-19 installée au sein du Centre hospitalier universitaire (CHU) du Point G.

Ses équipes MSF appuient aussi le ministère de la Santé et du Développement social dans le suivi des cas contacts, le suivi à domicile des malades atteints de la COVID-19 n’ayant pas besoin d’être hospitalisés et l’identification des cas qui pourraient avoir besoin d’une hospitalisation. L’intervention de MSF passe aussi par le déploiement d’activités préventives dans cinq des six communes de Bamako, qui visent à informer et sensibiliser la population sur les mesures à respecter pour se protéger du virus et éviter de le propager…

«La principale différence entre la première et la deuxième vague, c’est l’augmentation du nombre de cas sévères. Ces derniers mois, les autorités sanitaires maliennes ont renforcé le dispositif de prise en charge de ces cas», explique Florence Uzureau, coordinatrice du Projet COVID-19 de MSF au Mali. Et d’ajouter, «compte tenu de l’ampleur de cette deuxième vague, MSF intervient en appui, en particulier en apportant des ressources humaines et du matériel médical supplémentaires, et en augmentant la capacité à fournir de l’oxygène aux patients les plus sévèrement atteints» !

Pendant la première vague épidémique qui a frappé le Mali de mars à août 2020, à Bamako, les interventions MSF en appui de ses partenaires ont touché 39 946 personnes au sein de la communauté. Les équipes MSF avaient distribué 68 486 masques faciaux et 26 862 savons en bloc, sensibilisé plus de 22 300 personnes aux gestes barrières, traité 418 malades, installé 85 kits dispositifs de lavage de mains et fourni 1 663 flacons de savons liquide.

A noter que le Mali a franchi la barre des 300 décès liés au Covid-19, avec un cumul de 303 morts recensés au 12 janvier, pour 7.687 malades et 5.354 guérisons.

Naby

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

FRONT SOCIAL EN ÉBULLITION: Les syndicats de la santé  en grève de 72h depuis  hier !  

  Le gouvernement de la transition n’arrive toujours pas à apaiser le front social qui …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils