dimanche 26 mai 2024
Accueil | Education | Education: Les enseignants ont contourné la demande de trêve de IBK 

Education: Les enseignants ont contourné la demande de trêve de IBK 

Le  Collectif des syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre 2016 a débuté hier lundi 06 janvier son mouvement de grève de 5 jours comme annoncé au préalable. Ils demandent l’application de l’article 39 de la loi du 16 janvier 2018, portant statut du personnel enseignant. Cependant les enseignants grévistes préviennent que ce mouvement pourrait être reconduit à partir du 21 janvier 2020 pour deux semaines et avec rétention de notes. Cela si leurs revendications ne sont pas satisfaites. 

 

 

Cette grève de 5 jours des enseignants signataires du 15 octobre 2016 a été effective dans plusieurs établissements publics et lycées. Ils reprochent au gouvernement de ne pas tenir à son engagement qui a fait objet d’accord pour son sauver l’année scolaire 2018-2019. Les enseignants exigent donc des autorités l’application de l’article 39 de la loi portant statut du personnel enseignant des établissements secondaires, fondamentaux et de l’éducation préscolaire et spéciale. Dans ce texte il est prévu pour les enseignements une majoration de revenus à hauteur de 20% depuis janvier 2019, et 9% à partir de janvier 2021.

 

Les enseignants grévistes prévoient d’autres actions dans les prochains jours si leurs doléances restent toujours insatisfaites. Selon les responsables du collectif, ce mouvement grève de 05 jours sera reconduit le 21 janvier prochain et prendra fin le  7 février. Et cette fois-ci avec rétention de note. Ils précisent aussi que les manifestations et les sit-in seront multipliés jusqu’à l’application intégrale de la loi portant leur statut.

 

Face à ce mouvement, le gouvernement a réagi. De son côté il informe, « que des retenues seront opérées sur les salaires des grévistes conformément à la loi relative à l’exercice du droit de grève dans les services publics ». Cette information a été donnée dans un communiqué.

 

En rappel, l’année dernière c’est la répétition de ces mouvements de grève qui a failli déboucher à une année blanche. L’association des élèves et étudiants du Mali AEEM en soutiens aux enseignants du fondamental avait fait sortir les  établissements privés. C’est un compromis de dernière minute entre les deux partis qui a permis aux élèves de composer pour les examens de fin d’année.

 

A. Haidara LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

EXAMENS DE FIN D’ANNEE AU MALI: Après les épreuves du DEF, du CAP et du BT, le BAC ce lundi 18 juillet

  L’on s’achemine vers la fin de tous les examens au niveau fondamental, secondaire général, …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils