mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Société | Économie numérique au Mali : L’Algérien Mobilis lorgne la 4e licence télécoms

Économie numérique au Mali : L’Algérien Mobilis lorgne la 4e licence télécoms

 Si la quatrième licence télécoms mise sur le marché depuis le mois de mars 2017 doit trouver preneur, ce sera certainement l’opérateur algérien Mobilis. Pour preuve, cet opérateur de la téléphonie mobile est pour l’heure le seul à, dans son rêve d’expansion africaine, se positionner pour cette licence.

La filiale mobile de l’opérateur Algérie Telecom est, en effet, dans la course pour l’acquisition de  la 4e licence mobile de notre pays. Toute chose confirmée le 18 juin dernier par la Ministre algérienne de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique. Imane Houda Feraoun a indiqué que «Mobilis a prévu de se déployer plus massivement au Mali».

Pour rappel, en mars 2017, le Gouvernement malien a décidé de mettre sur le marché une quatrième licence d’établissement et d’exploitation de réseau télécoms ouvert au public. A travers cette nouvelle licence, le Ministre Modibo Harouna Touré de l’Économie Numérique et de la Communication avait expliqué que l’État malien souhaitait renforcer les investissements dans l’infrastructure de communication et dans la prestation de nouveaux services; améliorer la couverture géographique du territoire national et l’accessibilité des populations aux services de télécommunications; créer des ressources additionnelles au profit d’autres secteurs de l’économie nationale ; créer des emplois directs et indirects. Bref, dynamiser le marché télécoms national.

D’après la Ministre algérienne des Télécoms, son Gouvernement  voit d’un bon œil l’ouverture africaine de Mobilis parce que l’entreprise publique a « les capacités techniques, managériales et de maîtrise pour travailler dans ce sens. Nous avons aussi les moyens financiers propres pour investir […]. Aller à l’étranger, c’est important pour le développement de la société». «On a fait une offre, la meilleure qu’on pourrait faire, pour avoir la licence. On a les moyens de notre politique et on est très optimiste», a affirmé la Ministre citée par l’Agence Ecofin.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Scandale foncier dans la Commune de Zantiébougou: Le Maire Seydou Koné accusé de concussion et de détournement de fonds

  Décidément, les dieux semblent tombés sur le crâne du maire de la Commune Rurale …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils