dimanche 20 septembre 2020
Accueil | Votre opinion | DOUTE SUR LA TENUE DE LA PRESIDENTIELLE DE 2018 : Les deux recettes du Pr Clément Dembélé

DOUTE SUR LA TENUE DE LA PRESIDENTIELLE DE 2018 : Les deux recettes du Pr Clément Dembélé

Pour le président du ‘‘Mouvement d’Ensemble’’, le Pr. Clément Dembélé, il n’y a pas lieu de faire des doutes sur le respect du calendrier de l’élection présidentielle de 2018. Aux gouvernants et à la classe politique, il propose deux options spécifiques qui répondent à la fois aux préoccupations des uns et des autres !
La première proposition du président du ‘‘Mouvement d’Ensemble’’ porte sur la fameuse question des cartes Nina seule pièce d’identité jusque-là encore valable pour le citoyen pour pouvoir accomplir son droit de vote : ‘‘Imposer la carte Nina alors qu’elle n’est pas distribuée effectivement partout, c’est ça une violation du droit du citoyen, on ne peut pas violer le droit de vote des citoyens qu’est le vote’’, a-t-il dit lors d’une entrevue avec la presse courant le week-end.

De l’avis de Pr Clément Dembélé, et au regard des difficultés liées à l’acquisition de la carte Nina, il faudrait prévoir la possibilité pour le citoyen malien de voter avec une autre pièce d’identité dont La pièce d’identité nationale, un passeport, un permis… ‘‘Il faut donner la possibilité au citoyen de voter avec une autre pièce qui n’est pas la carte Nina’’, a-t-il dit dénonçant l’information selon laquelle il y aurait 900 mille cartes Nina en stock pour bourrer les urnes lors de la présidentielle de 2018.
La deuxième proposition du Pr Clément Dembélé porte sur la question sécuritaire, question importante dans l’organisation d’une inclusive. Par-là, et concernant toujours le cas malien, Pr Clément Dembélé propose l’innovation informatique : ‘‘Nous savons qu’il y a 97% des maliens qui possèdent un téléphone, on peut simplement demander à un des opérateurs téléphoniques de développer un logiciel qui va concevoir la liste électorale de chaque zone et attribuer un numéro unique d’identité à chaque électeur qui lui permet de voter à partir de son téléphone étant dans son salon avec comme justificatif la photographie de sa pièce d’identité. Ça se fait aux Etats Unis, ça se fait en France ! ’’
Selon le Pr Dembélé, s’il n’y a pas de sécurité à Kidal pour assurer la tenue du scrutin, chacun y dispose quand même un téléphone pour accomplir son devoir de vote toute fois si cette innovation numérique était d’actualité. Pour un scrutin transparent, Pr Dembélé propose que la communauté internationale seule veille sur la conception et l’opérationnalisation de ce logiciel qui, à ses dires, ne coute pas plus d’un milliard de FCFA.
LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 29 MARS MAINTENUES: QUAND IBK ET LA CLASSE POLITIQUE BANALISENT ENSEMBLE LE CORONAVIRUS.

La pandémie du Coronavirus, qui affecte le monde entier et contre laquelle les puissances occidentales …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils