samedi 16 octobre 2021
Accueil | Politique | Dossier AMRTP: Choguel n’est toujours pas tiré d’affaire selon certains magistrats     

Dossier AMRTP: Choguel n’est toujours pas tiré d’affaire selon certains magistrats     

Contrairement à ce que le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a dit concernant son innocence dans l’affaire dite « AMRTP » sur la chaîne nationale lors de son interview sur ses 100 jours à la Primature, certains magistrats pensent qu’il est dans la dissimulation de la réalité et estiment que le dossier le concernant est toujours pendant devant    

le 5ème cabinet du pôle économique et financier.   

 

En clamant son innocence lors de son interview sur ses 100 jours à la Primature, le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a irrité certains magistrats qui estiment qu’il cache la vérité aux Maliens concernant ce dossier qui reste toujours d’actualité. Il s’agit de l’Association malienne des Procureurs et Poursuivants (AMPP) et la Référence Syndicale des Magistrats (REFSYMA) qui regrettent d’ailleurs que « les commandes du gouvernement soient confiées à un citoyen épinglé par les services de contrôle », en l’occurrence Dr. Choguel Kokalla Maïga, chef du gouvernement de la transition. C’est dans un communiqué en fin de la semaine dernière que les deux regroupements de magistrats ont fait savoir leur regret. Selon eux, Choguel nie aujourd’hui les faits qu’il a lui-même confirmé hier avoir commis.   

D’après les deux regroupements des magistrats, « le Premier ministre a reconnu publiquement lors d’une de ses sorties médiatiques avoir restitué tardivement et sous la contrainte le montant intégral des deniers publics avoisinant les sept cents millions (700.000.000) F CFA ». Selon toujours eux, ces aveux de Dr Choguel K Maïga sur ses propres forfaitures valent leur pesant d’or et sont de nature à faciliter la tâche du parquet auquel incombe la charge de soutenir le bien-fondé de la poursuite.  Mieux, l’AMPP et la REFSYMA rappellent que « le dossier de Dr. Maïga est encore pendant devant le 5èmecabinet du pôle économique et financier».  

Pour rappel, Cheick Mohamed Chérif Koné, qui est à la tête de l’Association malienne des Procureurs et Poursuivants, a été récemment remercié par le gouvernement Choguel de son poste d’Avocat général près de la Cour suprême du Mali. Alors, question : serait-il animé d’un esprit de vengeance ?   

Zeïd KEÏTA   LE COMBAT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Conseil National de Transition: Malick Diaw interdit la création de collectifs au nom du CNT  

Au regard de la situation qui prévaut et en raison de son souci de la …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils