mardi 30 novembre 2021
Accueil | Société | Développement social : Quand un chantier fait les frais d’un autre

Développement social : Quand un chantier fait les frais d’un autre

A l’annonce de la réalisation à venir de deux centrales thermiques de 40 MW, à Kati et Darsalam, succède l’inauguration de la clinique périnatale Mohamed VI de Sebenikoro. Des infrastructures allant toutes dans le sens du bien-être social puisque l’électrification et la santé y sont visées. Seul bémol, l’inauguration a fait les frais des centrales de par son envergure. Elle a souffert d’une absence symbolique de taille: celle du Roi du Maroc ayant offert ce joyau architectural au Mali.

Si l’inauguration de la clinique périnatale Mohamed VI, sise à Sebenikoro, en Commune IV du District de Bamako a manqué de sa touche spéciale qui devait être la présence du Roi du Maroc à cette occasion, c’est bien parce qu’il y a eu un antécédent de taille qui explique le revirement de dernière minute annoncé du côté de Rabat.

En effet, la volte-face faite par le Souverain marocain en reportant sine die sa visite qu’il devrait effectuer dans notre pays, à compter du 22 février dernier, n’est ni fortuite ni anodine en soi. Le projet de réalisation de deux centrales thermiques en est pour quelque chose. Rabat verrait d’un mauvais œil l’expansion grandissante de son voisin algérien au Mali. Lorsque Energie du Mali savourait, le lundi dernier, à Alger, le fruit de son partenariat avec la société privée algérienne « Amimer Énergie» par la signature avec celle-ci des contrats autorisant la mise en œuvre de ces projets électriques, elle ignorait que cela pouvait avoir des répercutions plus ou moins graves de conséquences sur les liens entre le Mali et le Maroc.

Notre pays a payé cash le fait de s’être tourné vers l’Algérie qui s’est toujours opposée au Maroc au sujet du Sahara Occidental. Le Souverain marocain ne s’est pas voilé la face ; il a purement et simplement modifié l’agenda de son périple africain en annulant l’étape de Bamako. Il manifeste ainsi son mécontentement vis-à-vis de l’ingratitude dont l’Etat malien a fait preuve à son endroit et, ce, eu égard aux multiples aides qu’apporte le Maroc à notre pays ; notamment, dans les domaines sanitaire, académique et religieux avec la formation des Imams. Du coup,  c’est la réduction de la mortalité maternelle et néonatale que se veut la clinique périnatale flambant neuve, entièrement financée par la Fondation Mohamed VI, qui va en vouloir aux pylônes des centrales hybrides d’une puissance de 20 MW chacune, pour n’avoir pas pu jouir de l’éclat qui devrait marquer son inauguration. Ainsi va la vie des nations nécessiteuses face à celles les plus nanties.

Katito WADADA : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils