mardi 22 juin 2021
Accueil | Politique | Deuxième tour des élections législatives en commune IV : Guerre de communication déclenchée entre Mara et Zé

Deuxième tour des élections législatives en commune IV : Guerre de communication déclenchée entre Mara et Zé

Le scrutin législatif pour le second tour rentre dans l’histoire avec un contexte très particulier. Le nord et le centre du pays ont enregistré quelques violences, mais le scrutin s’est déroulé globalement satisfaisant sur l’ensemble du pays. Sauf que les premières tendances semblent placer selon les chiffres de chaque état-major des partis politiques, notamment en commune IV tous les candidats sont déjà à l’Assemblée Nationale.

L’élection s’est déroulée le dimanche 19 avril 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Au fur et à mesure que la compilation des résultats continue au ministère de l’Administration, la guerre des chiffres fait sa route avec les tendances de part et d’autre. Les réseaux sociaux tous les candidats au second tour célèbrent leur victoire. Dans cette danse macabre, certains candidats retiennent l’attention, du fait qu’ils étaient bien connus comme de véritables challengers. Une véritable bataille pour ce second tour était attendue grâce à la taille des candidats et les enjeux qu’ils représentaient pour les populations.

En effet, à Bamako, sur les six (6) communes du District, trois s’annonçaient comme une véritable bataille pour le second tour dans la mesure où le premier tour n’avait pu dégager un seul député. Il s’agit de la commune II, IV et V. Si les candidats les plus attendus étaient Karim Kéita pour la commune II, Moussa Mara face à Hamadi Sangaré dit Zé en commune IV et Moussa Timbiné pour la commune V, c’est Mara et Zé qui retiennent plus d’attention.

Sans surprise, malgré les messages de sensibilisation et les appels à la paix, juste après le dépouillement, chaque parti, alliance ou liste en course pour ce second tour, célébrait déjà sa victoire avec des félicitations par ci, et des manifestations de chants et de danses dans les QG de campagnes malgré la pandémie du COVID-19 qui oblige toute personne à observer un certain nombre de mesures de protection. Comme pour dire, tous les moyens sont bons pour atteindre les objectifs voulus en politique.

La situation est encore plus tendue en commune IV où l’ancien Premier Ministre Moussa Mara et Hamadi Sangaré étaient dans une bataille presque présidentielle après le premier tour avec des annonces de soutiens très soudées de part et d’autre de chaque candidat. Les choses semblent encore loin de départager les deux listes en course dans la commune IV.

Au lendemain du scrutin, les tendances envoient Moussa Mara à l’Assemblée Nationale avec un score de 59,50%, la liste UDD-PSDA à 40,50% de Zé. Mais, force est de constater qu’après cette annonce, chaque QG célèbre sa victoire dans son camp. Au moment où les militants de YELEMA fêtent au QG de la campagne, ceux de Hamadi Sangaré dit Zé ne faiblissent pas et crient à la victoire.

Si les chiffres actuels ne peuvent départager les candidats, ce n’est pas le ministère de l’Administration qui pourra mettre fin à cette guerre. Les candidats de ce second tour devront attendre la Cour constitutionnelle pour trancher, mais surtout mettre fin aux ambitions des uns et proclamer vainqueur d’autres.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

Après plusieurs mois de lutte: Le M5 se transforme en cheville ouvrière de la Transition

L’histoire retiendra que le M5 a donné le ton pour l’obtention de la démission de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils