lundi 22 juillet 2019
Accueil | Société | DÉMOLITION PROGRAMMÉE DE 800 MAISONS À N’TABACORO : La révolte populaire des Habitants en vue

DÉMOLITION PROGRAMMÉE DE 800 MAISONS À N’TABACORO : La révolte populaire des Habitants en vue

«Jamais nos maisons ne seront démolies au profit des logements sociaux. Sauf si le pouvoir marche sur nos cadavres», dixit le Président Sory Samaké,  Président de l’Association pour le Développement de N’Tabacoro Sud-est (ADNSE) qui  a présidé l’Assemblée Générale des villageois de N’Tabacoro concernant  la démolition programmée de leurs concessions  par le régime en place au profit des logements sociaux. Il s’agit, dans un premier temps,  de démolir des maisons situées sur la route et cela   a fini par dépasser ces parties concernées pour s’élargir dans toute la zone entourant le site des 800 logements du village  N’Tabacoro contre la volonté de ces populations. Voilà toute la raison de la tenue de cette Assemblée Générale avec comme invité et conférencier l’Honorable Oumar Mariko du parti SADI. C’était le dimanche 16 décembre 2018 en présence des Habitants du village en détresse.

« Dans cette affaire nulle part, il n’a été question de démolir les concessions du village. Il était prévu de démolir les concessions situées sur les routes et les artères principales. Hélas, avec le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga, désormais c’est la démolition de toutes les concessions au profit des maisons des logements sociaux attribués aux Maliens qui est concernée. De ce fait, cette association a été créée pour dire non à l’injustice, au népotisme et au favoritisme », a martelé Président Sory Samaké de l’ADNSE.

Ensuite, Issa Diallo, propriétaire de terrain témoigne que le Président Sory Samaké est un Homme de confiance, c’’est grâce à lui que nous avons  approché l’Honorable Oumar Mariko qui est le seul à pouvoir  aider les pauvres dans leur lutte. Si jamais on ne se joint pas à Oumar Mariko pour trouver une solution à ce problème de N’Tabacoro, nos maisons seront démolies par ce régime unique et barbare », ajoutera-t-il. Donc, le vin est tiré, il faut le boire, car ce Régime ne résoudra pas ce problème.

À son tour, l’invité du jour, l’Honorable Oumar Mariko a rappelé que c’est le même combat contre l’injustice qu’ils ont mené depuis 1992 avec Alpha Oumar Konaré dans l’affaire de  Nafadji, à la zone aéroportuaire où s’étaient posés encore des problèmes fonciers avec Koulouba. Ensuite, il a évoqué le problème du Centre où  les Peulhs et les Dogons s’entretuent de nos jours. « Ce sont les mêmes gens du même Régime corrompu, le fait est qu’ils ont tout simplement été changés par d’autres, semblables. J’avais dit au Ministre Mohamed  Ali Bathily, à Barouéli qu’il ne peut rien régler dans cette affaire foncière », nous a-t-il confié.

Avant d’expliquer  qu’une agence immobilière est faite pour se garantir et garantir l’avenir de leurs fils et petits fils avec des comptes bloqués. Ensuite,  Oumar Mariko dira, en substance,  que «la politique est l’expression condensée de l’économie». C’est la raison pour laquelle ce Régime fait tout pour s’enrichir et mieux, exercer sa politique en restant au pouvoir. «Que chacun choisisse son camp», c’est ce que Boubèye Maïga, lui-même  a dit. «Donc, il est temps que les pauvres soient du même camp pour se sauver la vie. Je vous invite à vous regrouper, à vous organiser et à lutter pour vos droits, vos dus», a-t-il conseillé aux populations de N’Tabacoro comme solution à leurs  problèmes de démolition de  leurs concessions.

Il y a bien un lien avec l’accaparement de vos terres au profit des logements sociaux pour s’enrichir afin de demeurer indéfiniment au pouvoir », expliquera-t-il. Et à l’Honorable Mariko de conclure par ces mots: «Mes frères, appelez, donc, les Chefs de partis pour lesquels vous militez à venir comme moi ici pour dire ensemble non, nos maisons ne seront pas démolies. Sinon il est temps que vous choisissiez votre camp. Il est clair qu’IBK et Boubèye ne défendent que leurs intérêts particuliers et non celui du Mali. Une maison est notre « Soutra » et celui qui te démolit ta maison veut ta mort, ton humiliation pleine et totale sans doute ».

Quant à Zoumana Diakité, il  dira, qu’à N’Tabacoro chaque terrain a un bulletin, cela, depuis les années 2005, 2006 ou 2007 et 2008. «Donc, ces maisons, Boubèye ne veut que les démolir gratuitement »,a-t-il précisé. Il est clair qu’Attbougou est venu trouver ces maisons de N’Tabacoro sur place. «Comment comprendre qu’on veuille nous les enlever arbitrairement comme çà ? », s’est-il interrogé anxieusement. Selon lui, ils ont commencé par démolir les maisons supposées être sur la route, selon eux, ensuite c’est la démolition de tout le village qui a été décidé sur ordre de Boubèye. Il faudrait que l’État mette les gens dans leurs droits. Quant à Ousmane Lah, promoteur de l’école « Sahel » qui a été démolie, il a témoigné que les Agents ont démoli son école prétextant qu’elle est sur la route. «C’était le 5 décembre dernier pendant que les élèves étaient en classe. Jugez en vous-même, comment détruire une école en cette période en pleine année scolaire ? », a-t-il déploré

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Sékou Bolly, Pdt de la Coordination des mouvements Armées Peuhl au Centre: « Les Peuhls et les Dogons sont du même père et de la même mère »

  A la Maison de la presse, le samedi 13 juillet, la coordination des mouvements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils