lundi 4 juillet 2022
Accueil | Société | Dégâts collatéraux du phénomène de Divagation des animaux à Bamako : Un mouton de malheur conduit son propriétaire à la police

Dégâts collatéraux du phénomène de Divagation des animaux à Bamako : Un mouton de malheur conduit son propriétaire à la police

En commune VI du District de Bamako, le 6 septembre dernier, vers la fin de matinée, un mouton de malheur a conduit son propriétaire à la police qui a passé une nuit en garde à vue pour avoir provoquer un accident contre un motocycliste sur la voie publique avec comme victime un enfant touché au front.

Un drôle scenario d’accident entre un mouton et un motocycliste sur la voie publique vient d’être traduit au Commissariat de police du 7e Arrondissement avec comme accusé un jeune homme âgé d’une trentaine d’années, marchand de bétail. Selon les faits, l’accusé en question avait l’habitude d’attacher quelques moutons dans un petit enclos, sis dans les enceintes de son domicile. Mais, en ces derniers temps, il se trouvait qu’il commençait à avoir constamment d’ennuis avec un bélier qui s’échappait couramment et qui, dans sa fuite, se dirigeait toujours vers l’autoroute. Ainsi, lors de sa dernière tentative de s’échapper du contrôle de son propriétaire pour se mettre divaguer à travers la ville, l’animal domestique se dirigeait directement sur l’artère principale. C’était le 6 septembre dernier, au moment son propriétaire dormait tranquillement dans la chambre. Au moment où sa femme s’occupait des tâches ménagères, le mouton de malheur, comme à l’accoutumée, s’est évadé. Pourchassé par un groupe d’enfants, il gambade jusqu’au milieu du goudron. Et là, il croise brutalement un motocycliste qui avait à bord un enfant. Suite à cet accrochage, les occupants de l’engin à deux roues se retrouvent à terre. Et l’enfant fut grièvement touché au niveau du front et la moto endommagée.

Là que le propriétaire du mouton a été interpellé d’urgence pour gérer l’accident causé par son mouton. Sur place, certains ont jugé nécessaire d’impliquer la police, d’autres non. Mais lorsque l’enfant a été conduit au CSREF du quartier, le Médecin traitant a exigé une intervention de la police. Saisie du dossier, l’affaire a pris une autre tournure inquiétante.

A l’amiable, les deux parties étaient tombées d’accord pour la prise en charge du traitement de l’enfant et la réparation des dommages causés sur la moto. Mais, le retrait de la plainte, la Police a réclamé 100.000 francs CFA pour l’infraction sur la voie publique.

Du coup, le propriétaire du mouton de malheur a été placé en garde à vue. Après quelques heures de son séjour dans les violons, il y a eu un début de négociations. Chose qui avait conduit un autre policier à diriger les procédures. Pour l’instant, il n’y a pas de terrain d’entente entre la Police et le propriétaire du mouton. L’accusé a passé la nuit du 6 au 7 septembre dans les geôles. Affaire à suivre !

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l'annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils