vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Société | Criminalité à Bamako : Braquage du Supermarché Salam à Titibougou sur la route de Koulikoro

Criminalité à Bamako : Braquage du Supermarché Salam à Titibougou sur la route de Koulikoro

Samedi soir à 21h 49 mn, quatre malfrats ont fait irruption dans le Supermarché « Salam », sis à Titibougou, sur la route de Koulikoro. En cinq minutes, ils ont apporté, à bord de deux motos Djakarta, toutes les recettes et  six téléphones portables et beaucoup d’autres objets de valeur et de  marchandises.

Devant le Supermarché Salam, sur la route de Koulikoro, à Titibougou, un attroupement de badauds et une voiture de la Police stationnée. C’est le spectacle que l’on aperçoit de loin. Et, arrivé sur place, à l’intérieur, on découvre le personnel au nombre de quatre employés stupéfaits, quelques proches et les éléments de la Police du 12e Arrondissement. Nous sommes arrivés aux environs 21heures 30 minutes. Et, ce que nous allons apprendre est tout à fait stupéfiant, désolant!

Ce samedi soir, à 20h49 mn précises, le Supermarché Salam a été victime d’un braquage rapide. Selon un des employés,  le butin n’est pas connu parce que le Gérant ignorait en ce moment la somme exacte de sa caisse. Par chance, les caméras de surveillance du magasin ont tout enregistré de l’opération.

Dans la vidéo, on distingue quatre individus, tous âgés d’une vingtaine d’années.  Ces bandits ont fait irruption dans le Supermarché Salam avec des armes en main. Immédiatement, l’un d’eux, une casquette dissimulant son visage, se dirige vers la caisse en pointant son arme dans la direction du Caissier tout en lui sommant de vider le contenu sa caisse. Ce dernier, avec un sang-froid extraordinaire, s’exécuta sans paniquer, en étalant  tout son argent sur le comptoir. On voit aussi le voleur lui reprendre son téléphone iPhone.

Au même moment,  les trois autres, l’un portant un sweatshirt avec capuchon et les deux autres des casquettes, s’occupent à ligoter mains et pieds de deux  employés de la boutique par une cordelette et les placent ensuite dans des coins différents. Puis, ils demandent d’éteindre la lumière à l’intérieur, ce qui a été aussi fait.

L’un des deux employés ligotés a été placé dans la réserve du magasin  où étaient arrangés des cartons d’eau minérale. Par coup de chance,  c’est l’endroit où se trouve la porte de secours. Ce dernier en a profité pour sautiller, bien que pieds et mains liés, jusqu’au niveau de cette porte de sortie, il l’ouvrit puis crie au secours.

Malheureusement, après s’être servis, les quatre malfrats ont réussi à prendre la fuite à bord de leurs deux motos Djakarta.

Selon un des employés, les bandits avaient en leur possession non seulement  des pistolets, mais aussi une machette.

Dans la foulée  du hold-up, un jeune qui était dans la boutique, quelques minutes avant le braquage pour acheter deux paquets d’assiettes jetables, a été interpellé par les policiers. Car, on le soupçonne d’être l’indicateur du commando. Ainsi, les enquêteurs cherchent à déterminer s’il faisait vraiment partie de ce  groupe de braqueurs. L’enquête a été confiée au Commissaire du 12e  Arrondissement et son équipe qui ont examiné à plusieurs reprises la vidéo surveillance du supermarché.

Les images-chocs de la vidéo surveillance ont été diffusées sur les réseaux sociaux pour tenter de retrouver ces bandits.

Nous y reviendrons !

Mohamed Yarra : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

VOL DE MOTOS A KAYES N’DI: 3 personnes arrêtées par la Police 

    Le Commissariat de Police du 2e arrondissement de Kayes a mis la main …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils