vendredi 3 décembre 2021
Accueil | Important | Contre l’installation du Bureau communale de Konsiga : L’Association Yélémané Dagané hausse le ton

Contre l’installation du Bureau communale de Konsiga : L’Association Yélémané Dagané hausse le ton

Le Maire sortant de la Commune rurale de Konsiga, cercle de Yélémané, Région de Kayes, Tamassa Kébé, désavoué par sa population, a été reconduit avec 13% (donc, avec moins de 350 voix) sur plus de 2.900 inscrits sur la liste électorale. Pourtant, après avoir réussi  à invalider l’unique liste concurrente, la coalition des partis politiques que dirige le Maire Kébé était seule en course. Mais, malgré tout, il n’a pas pu atteindre le quorum. A cet effet, l’Association Yélémané Dagakané a protesté contre son installation.

Le Président de l’Association Yélémané Dagakané de Bamako, Daman Konté, a rencontré la presse sur la situation relative à la réélection du Maire de Konsiga. Il a fait état des inquiétudes qui prévalent à la suite de l’investiture de Tamassa Kébé à la Mairie rurale de Konsiga. Selon lui, les populations de la Commune rurale de Konsiga désavouent sa reconduite.

Une investiture dans des conditions juridiques confuses !

Après avoir été investi à la tête du nouveau Bureau communal de Konsiga, le 22 décembre 2016, des inquiétudes demeurent. Les populations désavouent le Maire Kébé qui vient de se succéder à lui-même.

Selon le conférencier, la mise en place du Bureau de la Commune rurale de Konsiga a eu lieu en irrespect d’une décision juridique.

En effet, aux communales dernières à Konsiga, il y avait deux listes en course. La liste Yéléma-CODEM et celle de l’URD-FARE-ADEMA/PASJ.

Suite à l’annulation de la liste adverse, celle  de Yéléma-CODEM au motif qu’une fille sur ladite liste n’a pas ses 21 ans  révolus comme fixé par la loi électorale,  le Maire sortant, Tamassa Kébé, tête de  liste de la coalition URD-FARE-ADEMA/PASJ, est parti seul en compétition dans ladite commune lors des élections municipales. Pour ce faire, aux dires de Daman Konté, les populations ont boudé le scrutin. Sur plus de 2.900 inscrits sur la liste électorale, moins de 350 ont voté, soit un taux de participation de 13%.

Refus du Préfet d’appliquer une décision de la justice

C’est ainsi qu’une plainte fut portée devant le Tribunal de Kayes.  Une requête jugée recevable. Mieux, le Tribunal a ordonné de surseoir à l’installation du Bureau communal de Konsiga (Décision N°015/TAK /2016 du Tribunal de Kayes) issu des élections communales du 20 novembre dernier. Ladite décision a été remise au Préfet de Yélémané. Mais, malgré cela, le Représentant de l’Etat n’a pas voulu appliquer la décision de la justice. Pis, il a instruit  au Sous-préfet de Tambakara, Seydou Traoré, de procéder à l’installation dudit Bureau communal. Et la mise en place du Bureau des Conseillers de la Commune rurale a été faite en catimini. Cet état de fait a provoqué une totale colère au niveau de la société civile dont l’Association Yélémané Dagakané est membre très actif. Ce qui amena cette association, d’après Daman Konté,  de se battre jusqu’au bout pour avoir, juridiquement,  gain de cause. Car, elle a toujours déclaré ouvertement qu’elle fera tout pour empêcher légalement la réélection de Tamassa Kébé comme Maire de cette commune rurale.  Un combat déclenché bien avant la fixation de la date de ces élections communales du 20 novembre 2016. Affaire à suivre !

Oumar Diakité : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

 Contre la mauvaise gestion: Les jeunes de Kidal dénoncent leur gouverneur     

  Depuis quelques jours, des messages WhatsApps des leaders de la jeunesse et des femmes …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils