mercredi 24 février 2021
Accueil | Société | Syndicats des conducteurs routiers : Le stationnement des Sotrama à rail-da suspendu

Syndicats des conducteurs routiers : Le stationnement des Sotrama à rail-da suspendu

Les syndicats des conducteurs maliens ne s’entendent plus. Et, pour cause, le Secrétaire Général de la Coordination, Marafa Touré, est accusé de vouloir s’accaparer de la gestion du Comité-est de Bamako au détriment du Secrétaire Général dudit Comité, à savoir Souleymane Diallo dit Joli. A cet effet, ce dernier, Joli, et ses membres se sont lancés dans la protestation.

Depuis le 27 mai 2017, les SOTRAMA qu’on a l’habitude de voir stationner au niveau du secteur Rail-da, à Bagadadji ne sont plus au même endroit, elles sont déguerpies. Car, il y a eu mésentente entre les syndicats des conducteurs routiers. Toute chose qui a d’ailleurs abouti à des échanges de tirs à balles réelles dès le premier jour du mois de Ramadan en cours.

Pour leur propre sécurité, les Habitants du quartier de Bagadadji se sont révoltés et ont exigé le déplacement du lieu de stationnement des Sotrama au niveau de rail-da. C’est ainsi que la Mairie de la Commune II du District de Bamako a pris un arrêté interdisant le stationnement de ces fameux minibus spécialisés dans le secteur des transports collectifs à l’endroit endroit habituel. Toutefois, selon nos informations, cette mesure est temporaire ; c’est-dire, à titre provisoire.

Les explications des professionnels dudit secteur

Selon le Secrétaire Général de la place de Fadjiguila, Boubacar Bakayoko, c’est «Marafa Touré, le Secrétaire Général de la Coordination qui est à l’origine de ce problème. La ville de Bamako est repartie en 16 comités et chaque comité a son Secrétaire Général. Mais Souleymane Diallo dit Joli est le Secrétaire Général de 9 Comités sur ces seize Bureaux. Marafa Touré étant le Secrétaire Général de la Coordination veut encore la gestion du Comité-est. Or, il n’en a pas le droit même étant un secrétaire Général de la Coordination. C’est prescrit dans nos textes. Lui et sa bande sont en train de mettre la zizanie sur le lieu, en tirant des balles et à terroriser les citoyens innocents. Là où nous sommes, les syndicats et les chauffeurs de SOTRAMA de la ligne de la Zone-est ne travaillent pas. Nous n’avons pas d’endroit pour stationner. Marafa a eu l’audace de commettre toutes ces choses immorales ; car, il se sent puissant et il a de l’argent. Pour le moment, on attend la décision de l’autorité malienne pour reprendre fonction, sinon ça ne va pas».

Pour Ousmane Haïdara, Conducteur de SOTRAMA, cette situation est déplorable. C’est la population de Bagadadji qui a ordonné qu’ils ne veulent pas voir des SOTRAMA stationner au rail-da et c‘est à l’autorité de parler à Marafa pour nous laisser faire notre travail.

Mariam Sissoko et Fatoumata Bintou Tounkara, Stagiaires : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

AVEC LA TRISTE SERIE D’ASSASSINATS A GAO: Faire  régner la peur sur la ville pour étouffer toute résistance à la partition du Mali ?  

  Vivre à Gao est de plus en plus dangereux, surtout quand l’on jouit d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils