lundi 29 novembre 2021
Accueil | Politique | Conférence nationale de l’URD: Qui, de Dr Boubou Cissé, Me Demba ou Igor Diarra, sera investi ?  

Conférence nationale de l’URD: Qui, de Dr Boubou Cissé, Me Demba ou Igor Diarra, sera investi ?  

 

 

La conférence nationale du parti Union pour la République et la Démocratie (URD) se tiendra demain samedi 23 octobre 2021, au Centre Régional d’Énergie Solaire (CRES) à Badalabougou, sur la colline du savoir. À l’issue de cette conférence, le candidat du parti de la poignée de main aux élections présidentielles de février 2022 sera connu. Depuis très longtemps, les tractations sont en cours entre les candidats.   

Certains parmi eux sont déjà connus comme Me Demba Traoré, Boubou Cissé et Mamadou Igor Diarra ; d’autres sont méconnus pour l’instant. Demain sera le jour J pour les militantes et les militants de l’URD de choisir le candidat qui devra porter l’étendard du parti à la prochaine élection présidentielle.

Les militants avaient lancé une pétition pour tenir un congrès extraordinaire afin que le parti puisse désigner un candidat. C’est suite à cela que le 1ervice-président de l’Union pour la République et la Démocratie a lancé l’appel à candidatures interne le 23 août dernier pour la prochaine élection présidentielle. Selon des confidences de certains membres du bureau politique national, le choix du prochain candidat du parti se fera entre dix candidats.

Au sein de l’Union pour la république et la Démocratie (URD), tous les candidats croient en leur bonne étoile pour la direction du parti de  feu Soumaïla Cissé. La présidence de ce parti est une forte convoitise de par sa richesse militante et la stabilité en termes de représentativité sur l’étendue du territoire malien et même hors des frontières. L’intérêt pour le congrès qui se tiendra les samedi et dimanche prochains émane du fait que le nouveau patron, une fois élu, devra défendre le parti à la prochaine élection présidentielle.

Plusieurs courants existent, dont celui de Boubou Cissé à travers Abdramane Diarra et Djadjiri Cissé. Il y a aussi ceux de Seydou Coulibaly (l’homme de tous les dossiers) à travers Demba Traore, et d’Igor Diarra. La conférence du samedi est statutaire, mais avec des agendas cachés et des enjeux très importants. L’un des enjeux, c’est la présidence du parti. Qui prendra les rênes de ce parti après Soumaïla Cisse? C’est à cette question que dix candidats devront tenter de répondre ce samedi.

Toutefois, il convient de souligner qu’au cours de cette conférence, il est prévu de prendre une résolution pour un congrès extraordinaire afin de remembrer le parti, histoire de caser les nouveaux membres, mais aussi de prendre en main le parti. Il s’agit d’un samedi explosif où Seydou de Benkan, du moins ses partisans font tout pour récupérer l’électorat de l’URD. De l’autre côté, il y a l’inconditionnel Boubou Cissé qui n’est plus à présenter. L’ancien premier ministre qui dispose d’une cote de popularité très élevée au sein de ce parti veut se positionner comme héritier de Soumaïla Cissé. Récemment, 42 sections ont jeté leur dévolu sur Dr Boubou Cissé. Un soutien de taille qui, certainement, pèsera lors de cette conférence. Selon notre information, la plupart des sections et sous-sections sont favorables à lui. Ses soutiens sont en pleine campagne pour qu’il représente l’URD en février 2022.  Enfin, il y a ceux qui se battent pour que le parti reste entre les militants naturels, c’est- à -dire les pères fondateurs.

C’est un samedi explosif pour l’URD qui devra malgré tout renaître de ses cendres pour perpétuer la philosophie et les idéaux laissés par l’ancien opposant, feu Soumaïla Cissé.  Qui pour hisser haut le drapeau du parti ? La réponse est attendue au soir du dimanche 24 octobre 2021.

Mais en attendant, chaque tendance mène sa campagne. Les adeptes de Me Demba Traoré au sein de l’URD sont déterminés pour que leur choix porte les couleurs du parti aux prochaines élections présidentielles. Pour Moussa Sey Diallo, membre de l’URD et un défenseur farouche, Me Demba, celles et ceux qui disaient que Me Demba n’a pas les moyens financiers pour son projet, qu’il n’a pas de charisme, ni personne derrière lui, n’arrivent plus à dormir à cause de sa mobilisation lors de sa tournée dans la région de  Kayes. Il a fait des sorties à l’intérieur du pays. Certains militants ont compris que Me Demba ne sera pas n’importe quel candidat s’il est choisi par l’URD.

Selon notre information, malgré que Me Demba n’ait pas les moyens, il sera soutenu par les partenaires qui contribuaient au financement de la campagne de feu Soumaïla Cissé. Des sources évoquent même le ralliement de l’argentier Seydou Coulibaly à sa cause. Pour eux, c’est Me Demba Traoré qui pouvait prendre les rênes de l’URD en l’absence de Soumaïla Cissé.

Pour rappel, Me Demba était dernièrement en 4erégion pour rencontrer les militantes et militants de l’URD afin de leur parler de son projet. Il est décidé à représenter l’URD aux futures élections présidentielles. Un autre candidat, Mamadou Igor Diarra toujours dans son mutisme, qui n’a pas fait de sortie à l’intérieur du pays pour l’instant, risque d’être aussi le candidat de la poignée des mains.

Sanogo        LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Plus de 70 millions FCFA croqués à l’OPV: Le DG entre pourboire et « pour manger »

L’Office de Protection des Végétaux (OPV) est malade. Malade de ses fonds qui ne cessent …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils