vendredi 25 juin 2021
Accueil | Société | Commune urbaine de Ségou: Amady Kindy Bathily dit PUMA au Cœur d’une spéculation foncière

Commune urbaine de Ségou: Amady Kindy Bathily dit PUMA au Cœur d’une spéculation foncière

Les enfants non-voyants et malvoyants n’auront plus d’école dans la ville de Ségou. Du coup, ils ne cessent de pleurer au fond d’eux mêmes. Et cela, depuis le jour où ils ont appris que la parcelle réservée pour la construction de leur école a été confisquée par un spéculateur foncier du nom de M. Amady Kindy Bathily. Cette information a été donnée aux enfants par leurs encadreurs. Et voilà que les enfants malvoyants et non-voyants de Ségou risquent de ne plus avoir d’école, pour leur apprentissage pédagogique.
En 2009, la coordination régionale de l’union nationale des aveugles du Mali, UMAV, a bénéficié d’une parcelle d’une superficie de 80m/120m, dans la zone universitaire de Ségou. Cette parcelle a été octroyée à l’UMAV, par le gouverneur en son temps, M. Abou Sow, pour la construction d’une école. La décision d’affectation et les autres documents administratifs ont été livrés par le cabinet du gouverneur et les services compétents en la matière. Ladite parcelle est située entre le lycée technique de Ségou et l’Institut de formation des maîtres (IFM).
De cette période à nos jours, l’UMAV s’est engagée dans la mobilisation de financement pour la construction de l’école. En 2012, le Conseil de cercle de Ségou s’est porté volontiers de construire l’école. Tout avait été fait et on attendait juste le démarrage des travaux. Malheureusement, le coup d’État de 2012 est passé par là et le projet de construction de l’école est parti dans l’eau. Cette zone est restée vide jusqu’au moment où les responsables de l’UMAV à Ségou, ont constaté des mouvements sur le site.
Étonnés de voir ces mouvements, ceux-ci vont mener des investigations pour mieux comprendre. C’est ainsi qu’ils vont découvrir que c’est le nommé Amady Kindy Bathily dit PUMA qui s’est octroyé la parcelle, par la complicité d’un autochtone de Ségou-coura. Comment donc?
Amady Kindy Bathily dispose d’une attestation de vente de ladite parcelle, datant de 1998. Il a aussi la grosse de jugement du tribunal administratif de Bamako.
Selon les documents du sieur Amady Kindy, il a acheté cette parcelle, comme une construction rurale en 1998 avec un autochtone de Segou-coura. Par contre dans le journal officiel, où ce cas de figure est mentionné, on ne trouve pas le cas de cette parcelle. C’est avec cette attestation de vente qu’amady Kindy Bathily va faire deux jugements pour bénéficier de la propriété de la parcelle. Chose incompréhensible, l’UMAV n’a jamais été informée d’un jugement à plus forte raison prendre part à d’un quelconque jugement.
Pour mieux avancer dans sa position, Amady Kindy Bathily dit PUMA, va accélérer la construction, sans avoir aucune autorisation de construire. Aussi, il lui a été refusé le titre foncier des lieux. Malgré tout, ce monsieur qui se croit un super puissant, continue de construire les lieux au vu et au su de tout le monde, devant l’impuissance des responsables de l’UMAV.
À noter que le nom de ce monsieur Amady est cité dans plusieurs cas de spéculations foncières à Ségou, Bamako et Kati. Ce n’est donc pas quelqu’un de ce genre qui aurait pitié des personnes vulnérables, comme les aveugles. Les responsables administratifs de Ségou et la justice qui doivent aider les aveugles, semblent ne pas s’investir profondément.

LE NOUVEAU REVEIL

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Jeunesse et Solidarité participative: Quand deux associations juvéniles se donnent la main, pour apporter leur petite pierre à l’édifice national.

Dans un contexte de difficulté de tout genre, qui malheureusement a accentué la pauvreté financière, …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils