samedi 19 juin 2021
Accueil | Important | Communales à Tonka : Le Maire sortant menacé de mort

Communales à Tonka : Le Maire sortant menacé de mort

Mamadou Konipo, puisque c’est de lui qu’il s’agit ici, le Maire sortant de la Commune rurale de Tonka, avertit que sa tête a été mise à prix par des adversaires politiques. Cela, afin qu’il ne se représente plus aux prochaines communales dans ladite circonscription électorale.

 

En effet, la communale rurale de Tonka se situe dans le cercle de Goundam, Région de Tombouctou. Tout comme dans les autres localités, les tractations se multiplient par les éventuels candidats dans cette commune pour les élections locales, prévues pour la fin du mois de novembre 2016.

Toutefois, à Tonka, selon notre source, il risque d’avoir d’assassinat de candidats. « La vie du Maire sortant de Tonka et candidat pour sa propre succession est réellement menacé. On a mis des hommes armés à sa trousse», affirme une personne proche de l’homme.

De quoi s’agit-il ?

Joint par nos soins, Mamadou Konipo, le Maire sortant et candidat aux communales prochaines, confirme l’information. Mieux, il cite des noms dont celui de Mohamed Sidi Traoré, Grand-frère d’un autre candidat.

«Je cours de grand danger de mort », introduit-il. Et d’expliquer « un élément d’un des groupes armés de la zone m’a appelé pour me demander ce que j’ai fait à Mohamed Sidi Traoré pour qu’il commandite mon assassinat. Il m’a ensuite dit : mais, on lui a fait savoir que notre présence ici n’a d’autres objectifs que d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Automatiquement, je t’ai appelé».

En effet, aux dires de Konipo, Mohamed Sidi Traoré a touché ce groupe armé pour l’aider sur son sujet. Occasion de faciliter à son jeune frère la conquête de la Mairie rurale de Tonka. Car, ce serait lui (Mamadou Konipo) qui dérange cet objectif à travers sa popularité dans la localité.

Pour ce faire, notre interlocuteur n’a pas caché son inquiétude par rapport à sa survie. « Pour qui connait la circulation facile des armes légères dans la zone, je crains pour ma sécurité …. A défaut de ce groupe armé qui n’a pas voulu s’exécuter, l’homme est capable de recourir à d’autres mercenaires. Il me disait chaque fois qu’il va me faire disparaitre ; mais, je pensais que c’était de la plaisanterie ; car, les Somono et les Bellah sont des cousins de plaisanteries», détaille le Maire sortant de la Commune rurale de Tonka.

Oumar Diakité : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Premier Conseil des ministres: Col Assimi Goïta assigne 4 missions à Choguel et à son équipe

Pour son premier Conseil des ministres, quatre points ont fait l’Object d’échange après les salutations …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils