dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Colonels Koné et Camara à l’écart: Les raisons de la volte-face de Goïta !

Colonels Koné et Camara à l’écart: Les raisons de la volte-face de Goïta !

Le président de la Transition, Bah N’Daw et le Premier Ministre, Moctar Ouane ont été conduits, ce lundi 24 mai 2021, au Camp Soundjata Kéïta de Kati. Ces tensions sont intervenues après un remaniement ministériel.
Un remaniement ministériel, pas comme les autres. On attendait depuis quelques jours un nouveau gouvernement qui pour ses membres est devenu un cauchemar. La plus courte vie d’un gouvernement jamais vu. Il a vécu moins de 3 heures. Ce lundi 24 mai 2021, tout a chamboulé. Une liste de 25 membres a été rendue publique par la présidence de la République à la télévision nationale du pays, chose qui aurait déplu au Colonel Assimi Goïta et ses affidés qui estiment avoir été écartés des décisions.
Dans la liste, on remarque que les noms de deux Colonels ne figuraient pas sur cette nouvelle ossature gouvernementale. La mise à l’écart des Colonels Modibo Koné, en charge de la Sécurité et de la Protection civile et Sadio Camara de la Défense ainsi que des anciens combattants du nouveau gouvernement qui venait juste d’être mis en place après celui dissout par le président de la Transition, Bah NDaw. Sans doute, la cause de nombreuses tensions qui courent en ce moment dans le pays.
Selon les informations recueillies à Kati, le président de la Transition, Bah N’Daw menaçait de démissionner si jamais son Premier Ministre, Moctar Ouane venait à rendre le tablier sous la haute pression des militaires. Ce qui a été, sans doute, prouvé. Le Colonel Assimi Goïta, vice-président de la Transition dit avoir démet Bah N’Daw et Moctar Ouane hors de leurs prérogatives. Une déclaration qui nous donnait raison dans notre analyse.
Cette situation intervient au moment où les premiers acteurs de ce changement (le M5) annoncent battre à nouveau le pavé. Ils avaient annoncé auparavant un « rendez-vous à la place de l’indépendance le 4 juin 2021 immédiatement après la prière du vendredi. Ce jour-là, le Comité stratégique a décidé de rendre compte au peuple Malien, ce qui est advenu de leur lutte, qu’est-ce qui est advenu des aspirations qui ont mobilisé le peuple qui, malheureusement ont été mises de côté.
La mobilisation du 4 juin 2021 aura le même rôle historique, politique que le 5 juin 2020 », déclarait Dr. Choguel Kokala Maïga, président du Comité stratégique du M5-RFP, le samedi 22 mai 2021, lors de la conférence de presse organisée par le Mouvement Espoir Mali Koura à la Maison de la Presse de Bamako. Si le M5 continue de faire ce qu’il veut faire, la Transition serait mise en cause.
À suivre…
Moriba DIAWARA LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils