mercredi 28 septembre 2022
Accueil | Société | Cherté de vie: Les démarches du gouvernement pour améliorer la vie des maliens vont-elles aboutir ?

Cherté de vie: Les démarches du gouvernement pour améliorer la vie des maliens vont-elles aboutir ?

Cette situation qui est l’augmentation du prix de première nécessité reste une préoccupation du côté de la population, a poussé certains membres du CNT à convoquer des ministres afin d’avoir des éclaircissements fiables.
Par conséquent, la viande et l’huile restent principalement de vrais sujets pour la population, voire nos marchés. Le prix d’un kilo de viande ou d’un litre d’huile est cher. Même après la fixation du prix de ces denrées de première nécessité. Disons, puisque, la situation actuelle du pays, singulièrement l’augmentation du prix des denrées alimentaires, inquiète. Ce problème serait causé sur des points surtout l’insécurité, mais aussi la pénurie de certaines denrées dans l’espace de l’Afrique de l’Ouest comme, des ministres, notamment celui du commerce, de l’industrie a évoqué dans le cadre de la convocation des membres du CNT. De part et d’autre, des initiatives sont en cours pour essayer d’appliquer des solutions convenables face à cette situation, surtout à l’approche de la fête de Tabaski ou, le prix des moutons grimpe. Cependant, notons qu’en effet, la population malienne est fortement préoccupée par cette situation, depuis la chute d’IBK jusqu’à nos jours de manière durable. Car, entre-temps, la situation n’a jusqu’à présent pas trouvé des remèdes ou disons qu’elle s’aggrave au contraire de jour en jour. Un sentiment d’angoisse et d’incertitude serait le quotidien.
Quand nous constatons nos chères mamans sur le chemin du marché, dans les marchés et surtout quand nous essayons de les interroger, l’inquiétude reste sous le visage de chacune d’elles. La population aurait-elle la confiance des autorités d’une situation qui s’aggrave du jour au lendemain ? Pour preuve, le front contre cette cherté de vie a été menacé au cours d’une marche pacifique contre ce fléau qui mine le pays dans ensemble pour question de Covid-19.
Étant donné que d’autres auraient cet accord de marche, l’injustice se sent ! La paix sociale qu’évoque le Premier Ministre, Choguel en état d’une précarité absolue, pourrait-elle voir son jour ?
Pour que cette situation tende vers sa fin, il faudra au préalable trouver des solutions aux difficultés des citoyens lambda. En tout cas, pour l’instant, on a plus la patience, la diminution des prix de première nécessité ou rien !
Lassana Sow LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

RÉSEAUX SOCIAUX:  Les progrès technologiques ont rendu le monde malléable à volonté par des puissances occultes

  Notre dossier publié sur les réseaux sociaux, il y a deux semaines (Le matin …

Aller à la barre d’outils