samedi 2 juillet 2022
Accueil | Politique | Cheick Modibo Diarra, un candidat avec plein d’atouts : Qui est-il ?

Cheick Modibo Diarra, un candidat avec plein d’atouts : Qui est-il ?

Fils de Moussa Kirangoba, un Commis de l’Administration coloniale et de Ba Kadiatou, une Infirmière de son pays, Cheick Modibo Diarra a eu une enfance mobile, souvent précaire. Après son DEF en 1969 à Ségou, il obtient son Baccalauréat, trois ans plupart, en 1972, avant de poursuivre ses études dans une Université américaine. Cheick Modibo Diarra a été recruté en 1984 par le Jet Propulsion Laboratory où il participe à différents programmes dont entre autres : Magellan vers Vénus, Ulysse vers les pôles du Soleil, Galile overs Jupiter et Mars Observer et Mars Pathfinder vers la planète Mars. Il est Directeur du Programme éducatif Mars Exploration Program Education and Public Outreach de la NASA. En 1996, l’Astrophysicien développe avec son équipe le site Internet de la NAZA.

Candidat investi du Rassemblement Pour le Développement du Mali(RpDm), Cheick Modibo Diarra est né  en 1952 à Nioro du Sahel. D’une longue carrière d’Astrophysicien à la l’entreprise d’exploration américaine de la NAZA en passant par la Fondation Pathfinder pour l’éducation et le développement dans le monde, puis à la tête de la Primature du Mali pendant la période de Transition de 2012 comme Premier Ministre de pleins pouvoirs, Cheick Modibo Diarra a su mettre ses expériences et son sens d’intégrité au service du Peuple malien. Président du Microsoft Afrique depuis 2006, il a développé au Mali un Laboratoire de recherches de  l’énergie solaire. Il a reçu, en novembre 2011, à l’occasion de la 4e  édition du forum international MEDays à Tanger le prix MEDays de l’éducation pour son initiative du lancement de la première Université virtuelle africaine. Du 17 avril 2012  au 11 décembre 2012,  il a su mettre la transparence, la bonne volonté et l’esprit civique dans son Gouvernement d’Union nationale. C’est d’ailleurs pourquoi il est pressenti sur plusieurs plateformes de débats et des échanges comme l’un des favoris de cette élection présidentielle du 29 juillet en perspective. D’un parti bien implanté à l’intérieur du pays, il est épaulé par une bonne partie de la population malienne et certains poids lourds de la scène politique malienne.

«Les problèmes auxquels nous faisons face dans les domaines de la sécurité, de l’éducation, de l’économie, de la santé, de la justice, de l’environnement  concernent tous les Maliens .Et il est plus que jamais impératif d’adopter une rupture avec les modes de gouvernance actuelle surtout dans le domaine de l’éducation, sinon, nos écoles seront des usines de  fabrication des chômeurs», aime-t-il déclarer.

Soutenu par plusieurs partis politiques dont Yelema de Moussa Mara, MODEC de Konimba Sidibé plus des associations et clubs de soutien, le sexagénaire compte redonner aux Maliens, sa dignité et sa crédibilité au concert des nations. Pour cela, il axe son programme sur le renforcement de la Démocratie en privilégiant la séparation des pouvoirs, la paix et la sécurité, l’emploi des jeunes, la lutte contre la corruption et l’économie rurale et urbaine. Et c’est pourquoi il veut bâtir un Mali qui donne les mêmes chances à tous ses enfants du pays une fois à la magistrature suprême du pays.

Seydou Konaté : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

MASSACRE DES CIVILS À DIALLASSAGOU: La Minusma ouvre une enquête  

  La Minusma vient de déployer une mission d’établissement des faits au village du Diallassagou …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils