samedi 2 juillet 2022
Accueil | Société | Centrale solaire photovoltaïque de Koutiala : 25 Mégawatts seront produits dans un an

Centrale solaire photovoltaïque de Koutiala : 25 Mégawatts seront produits dans un an

Le consortium AfricaInvest, Access Infra Africa et Economies des Ressources Naturelles (EREN), va réaliser, à Koutiala, une centrale photovoltaïque de 25 Mégawatt, l’une des plus grandes de la Sous-région. Le consortium a annoncé le vendredi dernier le début très prochain des travaux lors d’une cérémonie à laquelle a pris part le Représentant du Ministre de l’Energie et de l’Eau, les Responsables de l’Agence pour l’Energie Solaire (AER), de la Direction nationale de l’Energie (DNE) et plusieurs autres partenaires.

En raison de la faible électrification, la demande d’électricité au Mali est en grande partie insatisfaite. Tant pour les utilisateurs domestiques que pour les grands complexes industriels.

Selon les chiffres mis à disposition par le consortium, en 2012, le taux national d’accès à l’électricité était de 27%: 55% dans les zones urbaines et seulement 12% dans les zones rurales. « Alors que le nombre total de consommateurs d’électricité a augmenté de 43% entre 2008 et 2012, les ventes d’électricité d’Energie Du Mali (EDM-sa) ont augmenté à un taux moyen de 6,6% par an au cours de la même période », estime le consortium.  C’est pour pallier à ce gap de production et d’insatisfaction des consommateurs domestiques et des grands complexes que les autorités maliennes ont décidé de diversifier les sources de   production d’électricité. La piste du solaire était la mieux indiquée. Si le pays, depuis les années 60, avait lancé des projets dans ce sens, il faut dire qu’au fil des ans l’engouement s’est estompé. Les défis énergétiques de l’heure obligent à relancer cette production. Avec un potentiel solaire moyen estimé à 5-7 KW/m2/Jour et une durée quotidienne d’éclairage solaire de 7  à 10 heures «la production d’énergie solaire est une alternative aux centrales électriques diesels qui sont coûteuses».

En misant sur le photovoltaïque, le Mali réduit sa vulnérabilité aux chocs extérieurs causés par la volatilité des prix des hydrocarbures ou à toute réduction de l’électricité disponible provenant d’un réseau interconnecté.

En 2016, le marché de la réalisation de la centrale photovoltaïque de 25 Mégawatts de Koutiala a été attribué au consortium, Africa investi, Access infra Africa (AIA) et EREN. Ce projet permettra de livrer l’électricité sur le réseau interconnecté national. Selon Stéphane Bontemps, co-fondateur d’Aces Infra Africa, les contrats entre le consortium et le Ministère sont dans une forme acceptable pour être signés dans les prochains mois. «Le projet entre dans le cadre du développement de la capacité et de l’augmentation de l’électrification du pays. L’électricité produit par cette centrale sera vendue à un prix compétitif par rapport à la moyenne du pays », a-t-il rassuré. Pour un projet qui va coûter près de 20 milliards  de francs CFA, le consortium espère le réaliser en un temps record d’une année.

Pour Baba Seïd Bally, Président Directeur Général d’AfricaInvest, le Mali, en tant que pionnier dans le domaine du solaire, ne pouvait rater  le coche de diversifier ses sources de production d’énergie. Selon lui, le Mali a été le premier pays au monde à avoir une centrale thermique qui était à Diré.  «Ce projet de 25 mégawatts va certainement aller à 50 mégawatts. L’énergie produit sera injectée en partie dans le réseau et servir aussi à développer toute la boucle industrielle de la zone de Sikasso », a dit Baba Seïd Bally. Ce projet comporte un volet social qui veut faire profiter tous les villages environnants de l’énergie produits par cette centrale. Le Représentant du Ministre de l’Energie et de l’Eau, Tezana Coulibaly, s’est dit heureux de savoir que les travaux de ce projet pourront commencer très bientôt. Ce projet, selon lui, sera d’un grand apport dans la politique d’électrification du Mali.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

SÉCURITÉ ROUTIÈRE: Le port du casque obligatoire à partir du 15 août 

  Pour la sécurité des usagers de la route, le port du casque entrera en …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils