dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Campagnes électorales sur fond d’insécurité résiduelle : Une équipe de Soumaila Cissé aussi attaquée à Fifou

Campagnes électorales sur fond d’insécurité résiduelle : Une équipe de Soumaila Cissé aussi attaquée à Fifou

L’insécurité alarmante dans le pays profond continue d’impacter sur la libre circulation des personnes et de leurs biens surtout en cette période de campagnes électorales. Après l’attaque armée contre un convoi du Directoire de campagnes du candidat Aliou Boubacar Diallo, une autre équipe du candidat de l’URD a été dépourvue de tous ses biens. L’attaque a eu lieu, hier, à Filou, dans le Cercle de Rharous par des assaillants non identifiés eux aussi.

 L’échec indu du « Kankelen tigui » de Sebenincoro, au plan sécuritaire, devient de plus en plus inquiétant dans les Régions du Centre et du Nord du pays. Que n’a-t-on pas encore vu dans ce quinquennat d’IBK après tant de fausses promesses ? Des attaques récurrentes, des rapts et enlèvements des personnes et des biens; bref, les populations civiles non armées et les forces armées et de sécurité ne savent plus où se donner la tête. Tout le monde est devenu paranoïaque. Avec plus de 2000 morts (civils et militaires) de 2013 à nos jours, l’incapacité et l’irresponsabilité du régime vicieux du prétendu dernier « Sauveur » a précipité le pays dans le gouffre.

En effet, dans un communiqué rendu public, le mardi dernier, sur les réseaux sociaux, Etienne Fakaba Sissoko, un membre du Directoire de campagnes de Soumaïla Cissé a annoncé qu’une de leurs équipes de campagnes a été victime d’une attaque des Hommes armés.  Donc,une  deuxième du genre en cette période de campagnes électorales.  « Une équipe de campagnes de Soumaïla Cissé a été attaquée à Fifo dans le cercle de Gourma Rharous (Région de Tombouctou). Des Hommes armés ont encerclé une réunion électorale du candidat de la Plateforme » Restaurons l’espoir » ce mardi en fin d’après-midi. Le véhicule et toutes les affaires personnelles (y compris les téléphones) du Chef de la Délégation, Sidi Mohamed Adiawiakoye dit Souédi, ont été emportés par les assaillants », peut-on lire dans ledit communiqué. Et cela après que trois véhicules d’une équipe de campagnes de l’ADP-MALIBA déployée dans la Commune rurale de Guiré, Cercle de Nara, Région de Koulikoro, ont été enlevés et le quatrième incinéré lors  d’une attaque armée dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 juillet dernier.

Cette situation frisant l’insécurité des candidats n’impactera-t-elle pas sur le scrutin ?

C’est la question qui défraie la chronique aujourd’hui dans les coins et les recoins du pays. Avec plus de 12 000 déplacés dans le Centre du pays dus aux conflits interethniques, de graves inquiétudes sur une participation massive des populations pèsent sur l’élection présidentielle de ce dimanche. Les autorités sont appelées à prendre des mesures de sécurisation urgentes afin de permettre à tout un chacun d’exercer son devoir civique qu’est le vote dans la quiétude.

Seydou Konaté: LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils