dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Brouille entre le Mali et la France: Bamako rappelle Paris à l’ordre !

Brouille entre le Mali et la France: Bamako rappelle Paris à l’ordre !

 

 

Les autorités de la transition malienne semblent bien décidées à tirer toutes les conséquences des insultes proférées à leur endroit par les autorités françaises à la suite de l’intervention du Premier ministre malien, Choguel Kokalla Maïga, à la tribune de l’ONU. Après la réception des hélicoptères en provenance d’un autre partenaire, à savoir la Russie, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a  convoqué l’ambassadeur de France pour lui faire part du mécontentement de Koulouba. Jusqu’où iront les autorités maliennes dans cette affaire ?

Paris, après avoir fait le triste constat que ce n’est pas par des menaces qu’il parviendra à faire plier les autorités de la transition au Mali, semble se résigner à baisser le ton pour tenter de repartir sur une nouvelle base dans sa collaboration avec Bamako. Les autorités de la transition malienne ne semblent en tout cas pas être disposées à se presser de tourner la triste page des relations entre le Mali et la France. Une semaine après ce que le chef de la diplomatie malienne qualifie de propos ‘’inamicaux et désobligeants’’ du président Macron, Abdoulaye Diop  a convoqué l’Ambassadeur de France au Mali pour lui dire que les Maliens n’accepteront jamais une telle insulte de la part des autorités françaises. C’était le mardi, 05 octobre 2021, au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le ministre Abdoulaye Diop a également signifié au diplomate français l’indignation et la désapprobation du Gouvernement du Mali et élevé une vive protestation contre les propos regrettables du président français, tout en avertissant l’ambassadeur que les dits propos malencontreux sont de nature à nuire au développement des relations amicales entre les deux nations.

Par la même occasion, le chef de la diplomatie malienne a invité les autorités françaises à la retenue, en évitant des jugements de valeur et appelé à une approche constructive basée sur le respect mutuel, en vue de se concentrer sur l’essentiel, notamment la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Comme pour dire clairement au diplomate français que le Mali se remettra debout avec ou sans le soutien de la France, le Ministre Diop, sans tourner en rond, a réitéré la disponibilité de son gouvernement à bâtir l’avenir avec les partenaires qui le souhaitent. Toutefois, pour Abdoulaye Diop, désormais tous les partenaires du Mali, y compris la France, doivent se résoudre à s’engager dans des relations sincères et concertées, respectant le principe de non-ingérence conformément aux aspirations légitimes du peuple malien.

Zeïd KEÏTA LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils