jeudi 6 mai 2021
Accueil | Société | Brouille de la section syndicale du commerce: Le gouvernement doit satisfaire 15 doléances pour éviter une grève dans le secteur

Brouille de la section syndicale du commerce: Le gouvernement doit satisfaire 15 doléances pour éviter une grève dans le secteur

La section syndicale du commerce de la Direction Générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence (DGCC) a tenu une assemblée générale d’informations le 22 avril 2021. Deux points ont été discutés au cours de celle-ci. Il s’agit de l’annonce par le bureau syndical de l’élaboration des doléances pour la bonne marche du secteur et l’adoption par l’Assemblée de ces doléances en question.

Ils étaient nombreux à prendre part à cette Assemblée d’informations. Y étaient également présents les responsables des syndicats du département du commerce tels que l’APEX-Mali, l’API, le Bureau Veritas.

Selon le secrétaire général de la section syndicale du commerce de la Direction Générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence (DGCC), Nouhoum Sidibé, “cela fait plusieurs années que nous sommes en train de nous battre pour les mêmes points de doléances’’. Le soutien des autres peut renforcer et souder les membres pour avoir gain de cause.
Sur la plateforme revendicative, le syndicat pose 15 doléances à satisfaire, auquel cas, elle se verrait dans l’obligation de déposer un préavis de grève de 72 heures.
En effet, le syndicat demande au gouvernement de diligenter la relecture de l’ensemble des textes en souffrance au niveau de la Direction Générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence (DGCC) et qui affectent son bon fonctionnement régulier notamment, la relecture du code de commerce ainsi que du Décret N°08-745/P-RM du 12 décembre 2008, portant institution du contrôle de la qualité, de la quantité, du prix, de la position tarifaire et de la valeur en douane à l’importation avant expédition et du Scanning des marchandises à destination et son arrêté d’application; la relecture du Décret N 00-505/P-RM du 16 octobre 2000 portant réglementation du commerce extérieur et son arrêté d’application; la relecture de Loi N°2018 -033/ du 12 juin 2018 relative aux pratiques commerciales frauduleuses et l’adoption de son Décret d’application; la relecture du Décret n° 2013- 1002/P-RM du 30 décembre 2013 portant création des services régionaux et subrégionaux du commerce; la relecture de l’Arrêté Interministériel N°1S60 fixant les règles d’implantation, d’aménagement, d’ouverture et d’exploitation des points de vente de carburant ; la relecture de la Loi N° 2016-006/ du 24 février 2016 portant organisation de la concurrence en République du Mali et son Décret d’application, entre autres.

Les travailleurs demandent la restitution aux services du commerce, conformément aux dispositions de l’ordonnance n°2017 013 2017 /P-RM, portant création de la DGCC; affecter 30% de valeur du PVI au compte de la DGCC pour renforcement des capacités et la motivation du personnel; doter des services régionaux et subrégionaux en équipements ; rendre opérationnel le Centre de Formation et de Perfectionnement,
De même, il exige la suppression de l’assurance comme condition requise de lever d’intention d’importation conformément aux dispositions de l’arrêté 09-0788/MEIC-MF-SG fixant modalité d’application du Décret 505 ; élaborer et adopter l’Accord d’Établissement, le plan de formation et le manuel de procédures administratives, financières et comptables de l’APEX-Mali, mais aussi restituer les prérogatives de l’Agence, notamment l’organisation et l’encadrement de la participation du Mali à l’Exposition Universelle 2020 de Dubai prévue du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022; créer un fonds pour la promotion et le développement des exportations du Mali; mettre à disposition de l’APEX-Mali des véhicules de liaison pour les besoins du service.

Ils demandent en outre, l’Harmonisation des salaires des travailleurs du Bureau Veritas Mali; accorder les 20% sur les salaires des travailleurs de Veritas accordés au secteur privé dans le protocole d’ accord entre le Patronat et l’UNTM; adopter un plan Social au terme du contrat du Bureau Veritas; faire l’audit des salaires et accessoires du personnel de l’API et enfin mettre fin à la mauvaise Gestion de l’AMAM par la Direction.
Bourama Kéïta LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Direction Régionale de la Protection Civile: L’association ATC fait don de sucre et de céréales aux femmes veuves du corps.

C’est à la Direction Regionale de la protection civile sise à Sokoniko qu’a lieu une …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils