mercredi 3 mars 2021
Accueil | Economies | BRAMALI : 30 milliards F CFA d’investissement en 5 ans

BRAMALI : 30 milliards F CFA d’investissement en 5 ans

Depuis sa nomination, le ministre Développement Industriel est engagé dans une série de visites de terrain pour encourager les acteurs de l’industrie. Il était l’hôte de la Société des brasseries du Mali (Bramali) le mardi 27 juin 2017 pour féliciter et soutenir sa certification FSSC 22000.

De la transition économique à l’industrialisation ou tout simplement l’industrialisation de l’économie malienne ! Tel est le défi que le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, veut relever afin d’accélérer la croissance économique du Mali et réduire de façon drastique le chômage et la pauvreté.
Une vision partagée le 28 juin 2017 avec les patrons de la Société des brasseries du Mali (Bramali) à l’occasion d’une visite e terrain. Créée en 1985 et inaugurée le 25 janvier 1986, la Société des brasseries du Mali (Bramali) est une société anonyme spécialisée dans la production et la commercialisation sous licence des marques BGI (brasseries et glacières internationales) et d’autres grandes sociétés reconnues à travers le monde.
Dans son effort permanent vers l’excellence, Bramali a été certifiée ISO 9001 en 2012. Ce certificat a été renouvelé en 2015. Le 1er juin 2017, elle a été certifiée FSSC 22000 qui est conforme au système qualité Coca-Cola basé sur les audits qualité, sécurité, environnement.
La certification ISO 9001 est une reconnaissance internationale du système de management de la qualité globalement axée sur une meilleure organisation au sein de l’entreprise afin de fournir des produits et services de qualité aux clients et assurer ainsi leur satisfaction.
Quant à la certification FSSC 22000, c’est une reconnaissance internationale qui traduit la mise en place au sein d’une entreprise de l’ensemble des pratiques nécessaires à la préservation des produits fabriqués et vendus.
Les consommateurs ont ainsi la garantie que tout est mis en place pour s’assurer que lorsque les produits sont consommés conformément à l’usage prévu, ils ne causeront pas de dommage à leur santé. Ces certifications sont valables pour des cycles de trois ans avec des audits de suivi annuel. Ainsi, Bramali devient la 2e entreprise certifiée FSSC 22000 au Mali.
Bramali produit annuellement 90 millions de litres de boissons dont 80 % gazeux. Plusieurs dizaines de milliers de points de vente sont recensés avec plus de 30 milliards de F CFA d’investissement sur les cinq dernières années. Bradibo, sa branche commerciale, a vu le jour en 1996 et est présente aujourd’hui dans toutes les régions du Mali.
Le directeur général Damien Baron dira que Bramali n’a cessé de croire à son développement malgré la zone de turbulence que le Mali traverse depuis quelques années. C’est pourquoi, la société a investi plus de 30 milliards de F CFA depuis 2012. Chaque année, la société embauche des dizaines de nouveaux collaborateurs. Le premier responsable de l’unité industrielle a insisté sur la qualité, la sécurité et l’environnement. Une quête constante couronnée en 2012 par la certification ISO 9001.
« La qualité est pour nous la pierre angulaire du développement pérenne de Bramali. Nous comptons sur le dynamisme légendaire du ministre du Développement industriel pour faire en sorte que les industries soient mieux protégées au cordon douanier, que la fiscalité leur soit favorable, que l’électricité soit constante et moins chère, que la formation des jeunes soit adaptée à nos besoins », a déclaré Damien Baron.
Le président de l’Organisation patronale des industriels du Mali (OPI), Cyril Achcar, a assuré l’appui du syndicat aux industriels du Mali. Il s’est dit fier d’une telle démarche d’entreprise qui emploie et investie autant dans son épanouissement.
Le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a mis l’accent sur la transition économique à l’industrialisation ou l’industrialisation de l’économie malienne. « Notre présence à Bramali à un sens. Et cela au-delà de la certification ISO FSSC 22000 qui nous rassure et permet de rassurer les consommateurs que ce que nous consommons est propre. Une propreté conforme aux normes internationalement exigées. En parlant du développement industriel, il faudrait qu’on parle de qualité et de normes. C’est en cela que nous pourrons être compétitifs », a plaidé Mohamed Aly Ag Ibrahim.
Le ministre a signifié le soutien des plus hautes autorités du pays à la Société des brasseries du Mali dans sa démarche qui répond aux exigences nécessaires pour un développement industriel inclusif et réel. La rencontre a été marquée par la visite des locaux de la société Bramali.
Aïssata Saye LE REFLET

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Trésor public: Les comptes au rouge !

  Les sources proches du ministère des finances révèlent une sècheresse des caisses. Cette situation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils