mardi 26 octobre 2021
Accueil | Société | Blocage dans l’attribution des logements sociaux de 2018 : Banques et prometteurs immobiliers lancent un ultimatum à l’État malien pour se faire payer d’ici le 15 juin 2018
DIGITAL CAMERA

Blocage dans l’attribution des logements sociaux de 2018 : Banques et prometteurs immobiliers lancent un ultimatum à l’État malien pour se faire payer d’ici le 15 juin 2018

L’opération d’attribution des logements sociaux, de cette année, risque d’être retardée. Les huit Banques et les promoteurs de logements sociaux ont donné jusqu’au 15 juin à l’État malien pour s’acquitter de sa dette, dans le cas contraire, ils bloqueront l’attribution de ces logements.

Selon notre source ayant requis l’anonymat, la menace  des huit Banques et des promoteurs immobiliers concernés  par l’affaire des logements sociaux prend effet. Après leur réunion, tenue la semaine dernière, dans les enceintes d’une Banque de la place, les  Banques et promoteurs immobiliers passent à la vitesse supérieure.

Cette semaine, précise notre informateur, ils   ont adressé une lettre au Gouvernement pour lui exiger de leur payer avant le 15 de ce mois de juin 2018. Au-delà de cette date, ils s’engagent à confisquer les éventuels logements dits sociaux. Ce qui revient à présumer qu’il n’y aurait plus de logements sociaux à attribuer cette année. C’est la mort même du projet qui est ainsi annoncée.

«Si l’État ne nous paie pas d’ici au  15 juin 2018, nous allons bloquer tous les lots disponibles. Nous avons saisi le Gouvernement du Mali à travers une lettre dans ce sens», déclare  un Responsable immobilier victime du non-paiement.

Pourtant, l’Etat a ouvert la procédure du dépôt des dossiers pour les postulants à l’obtention de logements sociaux de cette année et le président IBK espère beaucoup sur ses attributions de logements pour sa campagne présidentielle du mois prochain. Selon la même source, IBK, lui-même aurait demandé à son gouvernement de tout faire pour honorer l’engagement pris par l’État par rapport à cette affaire.

L’écran de fumée annoncé va certainement provoquer un autre profond malaise social chez «Boua».

Nous y reviendrons !

Oumar Diakité : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils