dimanche 7 mars 2021
Accueil | Politique | BANQUES : La clientèle boude la BDM-SA pour déficit de management du DG

BANQUES : La clientèle boude la BDM-SA pour déficit de management du DG

Qu’est-ce qui explique les nombreux disfonctionnements constatés dans le servie de la BDM-SA ? C’est la question qui taraude les esprits des clients désabusés. Le mangement du DG est pointé du doigt.

Naguère établissement bancaire de référence, la Banque de développement du Mali (BDM-SA) perd de plus en plus en crédibilité et s’enfonce dans une crise de confiance avec sa clientèle.

Les raisons de la baisse vertigineuse de cette banque historique sont à rechercher dans la gestion de ses responsables actuels. Et en premier lieu, le directeur général Bréhima Amadou Haïdara qui n’arrive plus à faire l’unanimité au sein de l’établissement. Des décisions impopulaires, un manque de vision et surtout des difficultés pour gérer les questions de proximité lui sont reprochés.

La BDM qui s’est transportée à l’extérieur et qui était l’une des meilleures banques de la sous-région s’enlise de nos jours. Et les compatriotes de la diaspora, qui voyaient en elle un moyen d’investir au pays et de faire des bonnes affaires sont vite dégoutés des prestations actuelles de la banque.

La sollicitation des autres banques à s’installer en France et en Côte d’Ivoire ou se trouve une forte colonie malienne sont illustratifs de la non satisfaction de la BDM.

A l’intérieur du pays, la BDM n’évolue pas non plus dans le service qu’elle offre à la clientèle. Des défaillances constantes dans les guichets automatiques, une lenteur chronique dans le traitement des dossiers clients et un personnel peu qualifié et motivé à fournir une prestation de qualité.

Face à ce constat triste, la clientèle se trouve vers d’autres banques jugées plus sérieuses. La situation est telle que l’on se demande si la nomination d’un DG et d’un PCA n’est pas la cause d’un tel dysfonctionnement d’une banque qui ne donne plus satisfaction à la clientèle.

Awa Camara LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

GESTION DE LA CRISE DANS LE SAHEL: Moraliser le processus de recrutement dans les forces armées

  Les travaux du Séminaire international de haut niveau sur les Initiatives de gestion de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils