mercredi 30 septembre 2020
Accueil | Oeil du combattant | ‘‘Bamako, Ville lumière’’ : Un exemple à suivre par les capitales régionales

‘‘Bamako, Ville lumière’’ : Un exemple à suivre par les capitales régionales

Sous la présidence du Ministre de la Décentralisation et de la fiscalité locale, Alhassane Ahmed Moussa, en présence du Maire centrale de Bamako, Adama Sangaré,  il a été lancé officiellement la 1ère édition ‘‘Bamako, Ville lumière’’, le 27 décembre, au Monument de la paix. L’objectif est de rendre la ville plus attrayante et plus sécurisée à l’instar des autres villes africaines.

Le Maire du District, Adama Sangaré, dans sa déclaration liminaire, disait que l’invitation du Ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale à cette cérémonie de lancement du projet Bamako, ville lumière n’est pas banal.

Pour la première fois, Bamako a pu fêter Noël dans une ville lumineuse. Le réveillon va se passer dans les mêmes conditions de joie immense parce qu’il y a une femme qui a pensé qu’on peut travailler sans faire dépenser l’Administration. Rendre la ville lumineuse sans que la Mairie ne dépense. Selon le Maire Adama Sangaré, c’est comme pour dire que, contrairement aux détracteurs, qu’il n’y a pas eu de gâchis des sous du contribuable malien à ce niveau. Ce projet s’inscrit dans le cadre de Bamako horizon 20130 qui a été conçu et orienté dans le cadre de l’aménagement de la ville, y assurer une mobilité plus fluide, une bonne gouvernance et un assainissement régulier. C’est la première fois d’illuminer Bamako lors des fêtes de fin d’année. La Mairie centrale a pu réaliser une telle performance dans le cadre du partenariat public-privé. À cette occasion, Adama Sangaré a formulé ses meilleurs vœux, au seuil du Nouvel An, à tout le pays, à tous les citadins de sa ville lumineuse, à toutes les institutions de la République, aux Responsables et décideurs politiques de la nation malienne tout entière.  À tous et à toutes, il a souhaité pleins succès dans la vie courante. Cela, dans la paix, la cohésion sociale et le progrès durant l’année 2018.

Selon le Ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité Locale, c’est une initiative importante et, mieux, le projet a été réalisé sans aucun appui du Budget de l’Etat. «Cette première édition de ‘‘Bamako, Ville lumière’’, nous pensons que c’est une initiative qu’il faut  pérenniser  dans la perspective du développement de Bamako dans l’horizon 2030. Je pense que les autres collectivités, les autres grandes villes du Mali s’inspireront de cet exemple du Maire du District de Bamako pour également embellir leurs villes dans la perspective du développement », conclura-t-il.

Le fouineur

Rédaction

Voir aussi

Redonner au dialogue son sens profond

Le M5-RFP, avait pour objectif la chute du régime d’IBK… Et du Mali, si j’en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils