mardi 28 septembre 2021
Accueil | Portraits | BABA MOULAYE : Un cadre émérite au service de la nation !

BABA MOULAYE : Un cadre émérite au service de la nation !

 

 

Alors que la classe politique tente de faire sa mue durant cette transition militaire, cette figure de la politique malienne, veut imposer une nouvelle organisation : « Benkan ». Perfectionniste jusqu’aux bords et bourreau de travail méticuleux et consciencieux,  Baba Moulaye  est considéré comme faisant partie du cercle restreint des cadres irréprochables au Mali.

 

Même sous les coups de boutoir d’adversaires tapis dans l’ombre, Moulaye Ahmed Boubacar dit Baba Moulaye, n’en démord pas. Loin s’en faut. Son talent et sa détermination font l’unanimité et sont à toute épreuve. Trois fois ministres dans différents gouvernements d’Ibrahim Boubacar Kéita, il est décrit par ses collègues et autres anciens collaborateurs comme un cadre «sérieux et intègre» ayant un respect quasi religieux pour la chose publique. Il s’agit là de traits de caractères aux antipodes de l’image peu amène que certains adversaires politiques en mal d’inspiration essaient de coller à ce grand commis de l’Etat, dont le parcours en lui-même force le respect. Qu’on en juge.

Après avoir travaillé plus de 20 ans avec les populations à la base, de Gao à Sikasso et uniquement dans des projets de développement, il a acquis une connaissance indéniable du Mali profond et de ses subtilités humaines et culturelles. Politiquement stable dans son Tombouctou natal où il dispose d’une base solide, il jouit également d’une grande popularité à Bamako et à Sikasso.

Cet ancien proche d’Ibrahim Boubacar Kéita, est aujourd’hui investi d’une lourde mission, celle de propulser le mouvement «Benkan» de Seydou Coulibaly en lui donnant corps,  dans la perspective de la présidentielle à venir. Désigné Coordinateur du mouvement, il en est aussi  le vice-président. Démissionnaire du RPM où il a assumé de hautes fonctions politiques et administratives, l’homme se consacre désormais entièrement et totalement à Benkan sa  nouvelle organisation politique.

 

Un riche parcours !

Moulaye Ahmed Boubacar a d’abord milité au sein du parti l’Adema, avant d’intégrer en 2001 le mouvement «Alternative 2002», qui se mua en   Rassemblement pour le Mali (RPM), dont il fonde la section de Sikasso. Il intègre plus tard le Bureau Politique National du parti, dont il  devient le Secrétaire au Développement Rural et à l’Environnement de 2007 à 2013, puis le Secrétaire au Développement et aux Infrastructures à partir de 2017.

Au cours de sa longue et riche carrière politique, il devient chef de Cabinet au sein du Ministère des Maliens de l’extérieur, puis Directeur Général de l’Autorité Routière. En février 2018, il entame sa carrière ministérielle au poste de  Ministre des Transports et du Désenclavement dans le Gouvernement de Soumeylou Boubèye Maïga. Quelques mois plus tard, en septembre 2018, il est nommé Ministre du Développement industriel et de la Promotion des investissements. Enfin il est nommé Ministre de l’Agriculture au sein du Gouvernement de Boubou Cissé le 5 mai 2019. En février 2020, il devient Secrétaire Général de la section RPM à Tombouctou et coordinateur de la même région.

 

Des traces remarquables au Ministère des Transports et du Désenclavement

Baba Moulaye est connu et reconnu pour avoir marqué avec brio son passage au Ministère des Transports et du Désenclavement. Le portefeuille était d’autant important et stratégique, qu’il fallait le confier à un homme d’expérience, maîtrisant parfaitement les contours et les enjeux du désenclavement dans un pays continental comme le Mali. Au demeurant, l’une de ses satisfactions demeure la conduite avec brio de l’ambitieux projet de construction d’une plateforme logistique à Nonsombougou dans des conditions très difficiles.

En effet, la conduite de cet important projet  a suscité à l’époque de tenaces   jalousies dans son entourage et son adoption en conseil des ministres a été une fierté pour Baba Moulaye, qui venait de relever un grand challenge que beaucoup avaient donné pour perdu. Il s’agissait  d’un contrat de concession relatif à la conception, au financement, à la construction, à l’exploitation, à la maintenance et au transfert de la plateforme logistique de Nonsombougou. Le contrat liait le Gouvernement de la République du Mali et la société Dubaï Port World et consistait à réaliser une  plateforme logistique sur le principal corridor d’approvisionnement du Mali avec une capacité initiale estimée
équivalents 20 pieds.  Un véritable défi d’ingénierie, avec comme condition supplémentaire, la réhabilitation des rails et l’obtention de trois nouvelles locomotives.
La mise en œuvre du contrat de concession permettra également de renforcer les capacités d’entreposage du Mali, de développer le transport multimodal et de favoriser la collecte des recettes de l’Etat. C’est donc un pan important dans l’amélioration des leviers économiques du pays à travers la réhabilitation d’infrastructures de transport et la consolidation des recettes du Budget

Comme on le voit donc, le passage de Baba Moulaye au Gouvernement aura été une totale réussite et lui aura permis de donner la pleine mesure de ses compétences et de sa résilience face à certains comportements de nature à briser beaucoup de belles initiatives au Mali. Un tel homme ne saurait entrer dans des compromissions, encore moins favoriser la construction d’éléphants blancs. Son nouvel engagement politique est donc un nouveau défi dont il sera à la hauteur, comme il l’a toujours fait.

Hachi Cissé LE MATIN 

 

 

 

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Amadou Mahtar M’Bow: L’ancien directeur général de l’UNESCO fête ses 100 ans !  

De haut de ses cent ans depuis samedi 20 mars 2021, Amadou Mahtar M’Bow a …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils