mardi 7 décembre 2021
Accueil | Editorial | Avec Ami Kane, IBK tient un bout

Avec Ami Kane, IBK tient un bout

Les femmes compétentes seraient-elles plus efficaces que les hommes aux commandes ? Aujourd’hui tout semble indiquer qu’une femme décidée est plus efficace qu’un homme à son poste. C’est du moins la question que l’on pourrait se poser après l’action salvatrice de la gouverneure de Bamako, ami Kane qui donne un nouveau visage à la vielle des trois caïmans. Pour évaluer la gouvernance ou la discipline d’un pays on n’a  pas besoin de rapports de la Banque mondiale ou de statistiques des institutions de notation, il suffit d’être attentif à trois choses : comment la circulation est régulée dans le pays, comment  le citoyen lambda occupe la voie publique et surtout quelle est la couleur des eaux de ruissellement suite à une pluie. Plus la couleur  de l’eau est rouge sale drainant toutes les misères de la ville, plus le niveau de mauvaise gouvernance du pays est au pire. Mais plus l’eau est claire, limpide, plus la civilité, le niveau de développement du pays sont au beau fixe.  Au Mali tous ces trois signaux sont au rouge. Ainsi donc après Madame Sy au gouvernorat de Bamako,  c’est une autre amazone qui fait bien parler d’elle et montre la voix aux hommes. L’action virile d’Ami Kane est celle qui était attendue d’IBK dès les premiers jours de sa prise de pouvoir. En prévision de la rigueur supposée de l’homme, nombreux sont les cadres qui avaient, depuis l’annonce de sa victoire, commencé à mettre de l’ordre dans leurs affaires publiques. Certains anciens ministres avaient même anticipé en allant de leur chef au pôle économique solder les comptes de leur gestion avant l’orage.  Mais la pluie diluvienne annoncée qui devait s’abattre sur l’Administration pour nettoyer les écuries d’Augias n’aura été finalement que du vent. La déception fut d’autant plus grande que bon nombre d’électeurs aujourd’hui pensent qu’ils se sont vraiment trompés. Ils constatent avec amertume que le Premier ministre d’AOK  est tout différent du président IBK.  La pagaille que vit le pays avait même fini par menacer la tenue du Sommet Afrique-France à Bamako. Le doute  plane encore sur notre capacité nationale  à bien organiser cette messe tant attendue qui doit montrer à tous que le Mali revient. Il semble qu’il existerait même un plan B avec l’option de la Côte d’Ivoire comme alternative.
C’est pourquoi aujourd’hui, l’action d’ami Kane donne un bout à saisir à IBK  pour redorer son blason, soigner son image et celui de sa gestion du Mali post-crise, raviver la flamme de l’Esperance et espérer oser demander un second mandat. L’action d’ami Kane devrait être le coup de départ de la Révolution IBK pour l’honneur et le bonheur des maliens. Les commerçants ne doivent pas être les seuls à en supporter les conséquences. Il faut sérieusement  inquiéter en mettant aux arrêts  tous ces maires ou autorités municipales signataires de ces autorisations  d’occupation de la voie publique délivrées aux commerçants. Il faut en profiter pour retirer définitivement le pouvoir de la vente des parcelles aux mairies. On peut bien confier la gestion de tout le patrimoine foncier des municipalités à l’ACI qu’il faudra moraliser en exigeant d’elle une viabilisation 100 % des parcelles et surtout une réduction drastique de ses prix de vente afin de les adapter  au pouvoir d’achat du malien moyen. Ainsi sans terre à vendre on aura à la tête de nos mairies  que des patriotes porteurs de vision et voulant réellement travailler pour leur commune. On évitera ainsi à coup sûr  la floraison de ces banlieues et bidonvilles qui rendent la vie en capital si précaire. La gouverneure Ami Kane prouve à tous que ce ne sont pas les compétences et les hommes qui manquent,  mais bien plus la volonté de changer qui fait défaut à nos hommes d’Etat. IBK a donc le choix pour  mettre le cadre qu’il faut à la place qu’il faut.

O’BAMBA

dirpub@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Le Mali est à la croisée des chemins

  Embourbé depuis 2012 dans une profonde crise, après l’ignoble coup d’Etat perpétré par le …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils