mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Education | Après le boycott des examens et la correction du DEF: La synergie des enseignants retient des notes du 2etrimestre   

Après le boycott des examens et la correction du DEF: La synergie des enseignants retient des notes du 2etrimestre   

 

Relatif au blocagede certaines notes par les syndicats de l’éducation, le Directeur d’AE de Kayes, à travers une lettre, s’adresse aux maires de la circonscription académique que les collectivités Territoriales en matière d’école en mode décentralisé peuvent intervenir auprès des Directeurs d’École pour l’obtention des moyennes du premier trimestre 20-21.  

Aussi, les mêmes causes produisent sans doute les mêmes effets. La synergie des enseignants, signataires du 15 octobre 2016, avait, dans le cadre de son mot d’ordre de grève, décidé de retenir les notes du deuxième trimestre pour pousser le gouvernement à réagir favorablement. Bien que rien ne soit fait en leur faveur, les notes sont restées stocker malgré les termes des examens de fin d’année notamment le DEF, chose que nous relevons dans la lettre du Directeur, et qui concerne le premier trimestre. Étant donné que la synergie avait retenu la note du 2e trimestre. Nonobstant, le directeur d’AE de Kayes à travers sa lettre, « de venir très respectueusement solliciter un accompagnement par rapport aux moyennes de classe de 9eannée auprès des Directeurs d’École relevant de vos circonscriptions respectives. En effet, ces moyennes sont un support dans le déroulement de l’évaluation. Je me dis que les Collectivités Territoriales, en matière d’école en mode décentralisé, peuvent intervenir auprès des Directeurs d’École pour l’obtention de ces moyennes du premier trimestre 20-21. J’ose espérer que vous ne ménagerez aucun effort pour la réussite de cette sollicitation. L’État compte beaucoup sur vous à cet effet. Sur la période indiquée, les enseignants n’étaient pas en grève. Certainement avec les efforts des uns et des autres en synergie, nous n’aurions pas brisé les attentes de nos enfants qui sont innocents », pouvons-nous lire dans le communiqué. La question qui demeure est à savoir les raisons pour lesquelles les Enseignants gardent les notes du premier trimestre de ces circonscriptions alors qu’ils étaient en grève pendant cette première période ? Comment faudrait-il qualifier l’éducation malienne surtout, celle de l’année 2021 ? Les Collectivités Territoriales en synergie feront mieux ? Des questions qui taraudent les esprits. En tout cas, pour l’instant, la réaction du ministre de l’Éducation tarde concernant l’obtention de ces notes. Par ailleurs, le ministre poursuit continuellement le projet de rétablissement des salles de classe dégradées à Bamako et ailleurs, lancé par le président de la transition avant la rentrée scolaire 2021-2022. Pour le moment, les candidats, les parents d’élèves sont en évidence préoccupés par les corrections du DEF. Une certitude; les syndicats de l’éducation, signataires du 15 octobre 2016, sont toujours attachés à leur article 39 à tout niveau et de manière la plus persistante.

À suivre…  

Lassana Sow  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Dans le jardin secret de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (ULSHB): Plus de 190 millions FCFA croqués en deux ans

Paiement d’heures supplémentaires de cours, de travaux dirigés et pratiques sur la base d’Attestations Individuelles …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils