mardi 3 août 2021
Accueil | Portraits | Amadou Mahtar M’Bow: L’ancien directeur général de l’UNESCO fête ses 100 ans !  

Amadou Mahtar M’Bow: L’ancien directeur général de l’UNESCO fête ses 100 ans !  

De haut de ses cent ans depuis samedi 20 mars 2021, Amadou Mahtar M’Bow a laissé de bonnes traces à l’UNESCO. Doyen de sa génération, il fête son centenaire ce samedi. 20 mars 1921- 20 mars 2021

 

Difficile de dresser un CV de ce cadre politique sénégalais et international, car il en affiche en kilomètre, comme affirme l’hebdo ‘’Jeune Afrique’’ dans sa dernière parution. Ce centième anniversaire ne saurait passer inaperçu pour les médias internationaux et africains en particulier. Treize (13) bonnes années à la tête de l’UNESCO, Amadou Mahtar M’Bow inspire la fierté de toute l’Afrique et celle du monde entier. Par ses compétences et son parcours, il a laissé de merveilleuses traces partout où il passa. Dieu, bon Dieu ! Qui l’aurait cru! Cet homme ayant participé à la dernière guerre mondiale aux côtés de l’armée française aurait vécu un siècle. Ce n’est pas donné à n’importe qui de vivre pendant tout ce temps, mais c’est un don de Dieu que nul ne se serait refusé. Ce samedi 20 mars 2021 restera à jamais dans l’histoire. Amadou Mahtar M’Bow fête son centième anniversaire, et ensemble, souhaitons-le, une bonne santé. Ainsi, nous avons préféré faire un rappel sur son parcours, un parcours ici condensé sinon long comme le Nil dans sa profondeur. Cette biographie se présente comme suit : « Né le 20 mars 1921 à Dakar. Après des études supérieures à Paris, il enseigne l’histoire et la géographie au Sénégal où il assurera la direction de l’éducation de base de 1952 à 1957. Ministre de l’Éducation et de la Culture pendant la période d’autonomie interne (1957-1958), il démissionne pour s’engager dans la lutte pour l’indépendance de son pays. Celle-ci, acquise, il deviendra ministre de l’Éducation nationale (1966-1968), puis de la Culture et de la Jeunesse (1968-1970) et député à l’Assemblée nationale. Élu au Conseil exécutif en 1966, il est nommé Sous- Directeur général de l’UNESCO pour l’éducation en 1970. Directeur général en 1974, il sera réélu pour un deuxième mandat en 1980. »

Moriba DIAWARA LE NOUVEAU REVEIL

Djibril Coulibaly

Voir aussi

PORTRAIT 8 Mars 2021 : Le lieutenant-colonel sapeur-pompier Fatoumata Bakoroba COULIBALY, l’élue du journal « Le COMBAT »

À l’occasion du 8 mars, journée de la femme, en jalon de ses itinéraires de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils