samedi 4 décembre 2021
Accueil | Important | Affaires des primes et achats des vestes aux gardes rapproches du sommet Afrique-France : Le DAF du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile donne sa version des faits

Affaires des primes et achats des vestes aux gardes rapproches du sommet Afrique-France : Le DAF du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile donne sa version des faits

Le Ministère de la sécurité et de la protection civile à travers Mamadou Sougouna Directeur des Finances et des Matériels dément catégoriquement l’article paru chez nos confrères du « Procès-Verbal » concernant les primes et achat des vestes des gardes rapprochés des hôtes du sommet. Cela à travers un point de presse qu’il a animé au cours de la semaine.
La sécurisation du 27ème sommet Afrique-France tenu à Bamako a été une réussite pour la population malienne ainsi que la communauté internationale. Malgré la réussite sécuritaire de la cérémonie, force est de constater qu’un journal de la place a paru un article contenant des fausses informations concernant la prime et achat des vestes alloués aux gardes rapprochés des hôtes du Sommet. Le « procès-verbal » dans sa parution de la semaine aurait écrit qu’ on avait promis 25 000 Fcfa pour chaque garde rapproché et que les vestes ont été achetées par l’argent du ministre de la sécurité et de la protection civile.
Selon Mamadou Sougouna , DAF du Ministère de la sécurité et de la protection civile, « dans le cadre du sommet, il a été établi un budget prévisionnel pour la prise en charge des différents éléments (la police, la gendarmerie, la garde nationale, les agents de la protection civile et même de la douane) déployés dans le cadre de la sécurisation. Néanmoins il y a eu un projet de budget qui a été élaboré à travers le centre de coordination et de commandement pour la sécurisation du sommet qui a pris l’ensemble des éléments déployés (les différentes structures en moyens humains) le nombre de jours et le taux journalier qui fait 2000 Fcfa par éléments (tous les élément mobilisés pour le sommet ) et par jour, sans distinction aucune. La prime de 2000Fcfa par personne et par jour concernait tout le monde, du coordinateur du centre de commandement qui est le Directeur Général de la police M Moussa Ag Infahi aux élèves policiers sans distinction de grades ni de postes. L’engagement a été fait pour quatre jours (4), c’est-à-dire un (1) jour en avant et après les deux (2) jours du sommet. Au regard de ce calcul, chaque agent chargé de la sécurisation du sommet a perçu 8 000Fcfa, vue de cette situation, il est normale que les gardes rapprochés perçoivent 8 000Fcfa au même titre que les autres. Tout le monde à fait le même travail, de la protection rapproché (PHP) des hôtes, des points stratégiques de la capitale des hôtels, de la transmission aux services de renseignement etc. Les sous ont été déduits du budget du Sommet alloué au Ministère de la sécurité et de la protection civile.
Selon Sougouna, aucune promesse de 25000Fcfa n’a été faite à qui que soit, personne ne peut amener un document où prouver la véracité de cette prime. L’engagement des 2000 Fcfa par personne et par jour a été signé par le directeur général de la police qui était le coordinateur du centre de commandement.
Par rapport aux costumes (vestes), M Sougouna, dira que l’information publiée par le journal est fausse et le ministre n’a payé les costumes à ses frais. C’est un contrat de marché qui a permis de réaliser les costumes comme ténue pendant le sommet qu’on a donné aux agents de protections rapprochés (PHP). Le contrat de marché N°00864DGMP/DSP ayant comme objet l’acquisition des tenues pour gardes rapprochés au compte du ministère de la sécurité et de la protection civile. Le ministre de la sécurité est un fonctionnaire qui ne bénéficie que de son salaire.
Il demande aux uns et aux autres de ne pas confondre le ministre et le ministère. Selon Sougouna, c’est le ministère de la sécurité et de la protection civile qui a passé un contrat de marché pour réaliser les costumes (vestes) qui ont servis des tenues aux agents des gardes rapprochés pendant le sommet et cela au fonds qui ont été alloués au ministère de la sécurité dans le cadre de l’organisation du sommet Afrique-France. Il est à signaler que tous les agents sont venus émerger et enlever leur costume au magasin dans la cour du ministère de la sécurité et de la protection civile.
Il soulignera qu’il dispose, tous les documents nécessaires pour tous ceux qui veulent vérifier et il reste disponible pour la cause. En outre Sougouna a rappelé aux confrères que son ministère dispose d’un centre de communication qui est disponible pour tout besoin.
Boubacar Wagué LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Sommet de la CEDEAO du 12 décembre: Va-t-il accoucher de nouvelles sanctions ?  

     Après avoir interdit de voyager à plus de 140 personnalités dans le pays, excepté …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils