lundi 17 janvier 2022
Accueil | Politique | Affaire des ristournes détournées des cotonculteurs: Bakary Togola et ses coaccusés attendent désormais une réparation    

Affaire des ristournes détournées des cotonculteurs: Bakary Togola et ses coaccusés attendent désormais une réparation    

 

 Bakary Togola, le grand paysan, et ses co-accusés sont désormais libres  comme le vent depuis hier. Ils ont été acquittés par les juges professionnels et les assesseurs de la session spéciale  de la Cour d’Assises pour les crimes économiques et financiers pour lesquels ils étaient poursuivis.

 C’était le dossier le plus attendu lors de cette session spéciale de la Cour d’Assises sur les crimes économiques et financiers. Durant une longue semaine, Bakary Togola et ses co-accusés dans cette affaire de ristourne des cotonculteurs venaient tous les jours à la barre à la Cour d’Appel de Bamako pour attendre leur sort. Finalement, ils ont été blanchis par les professionnels du droit. C’est hier dans l’après-midi que l’enfant de Niamala, dans l’arrondissement de Koumantou, la toute nouvelle région, a connu son sort et est enfin libre de ses mouvements. Très ravis de cette décision des juges de la session spéciale de la Cour d’Assises sur les crimes économiques et financiers, les 12 personnes n’ont pas pu résister à verser des larmes. L’émotion était à l’ordre quand le délibéré a été lu par les juges. Les acolytes dans la salle  remerciaient le Tout-Puissant de leur avoir montré ce grand jour historique dans leur vie. Au total dans cette affaire de ristourne détournée entre 2013 et 2019,  plus de 09 milliards étaient réclamés à l’ancien président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM),  Bakary Togola, et à 11  autres personnes, tous responsables dans le domaine de l’agriculture.

Après de nombreuses menaces des agriculteurs pour exiger la libération de l’enfant de Niamala et ses co-accusés, ceux-ci viennent de recouvrir complètement leur liberté. Hier était un grand jour qui rentrera dans les annales du grand cultivateur et ses co-accusés qui ont  été  jugés et blanchis devant tout le monde lors de cette session spéciale de la Cour d’Assises sur les crimes économiques et financiers. L’honneur de ses hommes a été lavé par cette session spéciale. Bakary Togola et autres sont rentrés chez eux avec honneur, dignité et fierté.

À titre de rappel, Bakary Togola était le président du conseil d’administration de la Confédération des sociétés Coopératives de Producteurs de Coton du Mali (C-CSPC). Ses co-accusés sont Djiguiba dit Ampha Coulibaly, M’Piè Doumbia, Tiassé Coulibaly, Fadiala Coulibaly, Drissa Traoré, Djalamoussa Dembélé, Aliou Dembélé, Mamadou Fomba, Souko Mady et Raymond Dansoko. Tous avaient un poste de responsabilité au sein de C-CSPC. C’est la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles qui met des sommes chaque année à la disposition de la C-CSPC afin d’épauler les cotonculteurs pour une bonne moisson. Bakary et ses coaccusés étaient désignés comme les présumés détourneurs d’une somme faramineuse de plus de 09 milliards de FCFA entre 2013 et 2019, mais ils ont été blanchis après plus de deux ans passés en prison.

Avant la tombée de ce verdict hier, les agriculteurs maliens soutenaient toujours Bakary Togola dans cette situation. Lors d’une causerie entre un agriculteur et notre rédaction en 2020, un cotonculteur nous avait confié que «  Si Bakary Togola était toujours le président de l’APCAM, il n’y aurait pas de saison blanche pour le coton ». L’ancien président est toujours aimé par le monde paysan et ses amis attendent désormais que réparation soit faite pour rétablir la justice.

 

Sanogo LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Divergence sur la prolongation de la transition au Mali: Il est encore temps pour Assimi de rétropédaler

  Il incarnait l’espoir de changement pour de nombreux Maliens sortis crier leur ras-le-bol face …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils