mercredi 28 septembre 2022
Accueil | Politique | AFFAIRE DES ÉQUIPEMENTS MILITAIRES : Moustaph Ben Barka et Sidy Mohamed Kagnassi, poursuivis par un mandat d’arrêt  

AFFAIRE DES ÉQUIPEMENTS MILITAIRES : Moustaph Ben Barka et Sidy Mohamed Kagnassi, poursuivis par un mandat d’arrêt  

 

 

Un mandat d’arrêt a été décerné contre Moustaph Ben Barka, Sidy Mohamed Kagnassi dans l’affaire des équipements militaires et de l’avion présidentiel qui est toujours pendante à la justice. La justice malienne continue de secouer le cocotier alors qu’un des accusés a rendu l’âme en détention, il y a trois semaines.  

Ce dossier sur l’affaire des équipements militaires et de l’avion présidentiel, ouvert par le Parquet de la Commune III, en charge du Pôle économique et financier, connait de nouveaux rebondissements. Après le décès l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga en détention dans cette même affaire, l’on aurait cru à un ralentissement. Mais le procureur, Ousmane Fati, a émis un mandat d’arrêt contre l’ancien ministre, Moustapha Ben Barka, Sidi Mohamed Kagnassi et autres opérateurs économiques impliqués dans le dossier de malversation dans l’achat d’avion présidentiel et des équipements militaires sous le régime d’IBK.

À en croire une source proche du dossier, ces personnes sont poursuivies au même titre que les anciens ministres sous le président IBK. Il s’agit de feu Soumeylou Boubèye Maïga, Mahamadou Camara et de l’ex-ministre de l’Économie et des Finances, Fily Sissoko, qui sont déjà incarcérés depuis quelques mois. Dans cette même affaire, l’ancien secrétaire général de la présidence, Moustapha Ben Barka avait été convoqué par le procureur général de la Cour suprême en septembre 2021.

En effet, l’ex-ministre des Investissements, secrétaire général de la Présidence de la République sous IBK, Moustaph Ben Barka, aujourd’hui vice-président de la BOAD, avait été convoqué par Mamadou Timbo, procureur général de la Cour suprême, dans le cadre de l’affaire dite de « l’achat de l’avion présidentiel ».

À l’époque, le procureur général de la Cour suprême aurait notifié au vice-président de la BOAD de se présenter à son cabinet dès réception de sa convocation. Ce que visiblement que l’intéressé n’avait pas fait. La question qui se pose est de savoir après la mise en détention préventive de feu Soumeylou Boubèye Maïga et Mme Bouaré Fily Sissoko, respectivement, ex-Premier ministre et ex-ministre de l’Économie et des Finances dans le cadre du même dossier, Moustaph Ben Barka va-t-il échapper à la justice malienne ?

Dans les jours à venir, on devrait assister à de nouvelles arrestations. C’est en tout cas les informations qui fuitent ces derniers jours chez des proches du pouvoir qui ne cessent d’annoncer, depuis la semaine dernière, de probables arrestations.

Ainsi, dans une publication sur les réseaux sociaux, l’activiste et membre du Conseil national de transition, Adama Ben Diarra, laissait entendre que beaucoup de gens mangeront la viande de la fête de Tabaski en prison Insh’Allah. Dans ce mois d’avril, ça va chauffer avec les arrestations.

Wait and see

Bourama KEITA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

OPÉRATIONNALISATION DU RAMU: La CANAM à pied d’œuvre pour s’enrichir des meilleures expériences d’ailleurs  

  La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) est à pied d’œuvre pour l’opérationnalisation du Régime …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils