mardi 5 juillet 2022
Accueil | Société | Adoption de la nouvelle constitution : Le CSDM gagne la bataille de la représentativité de la diaspora à l’Assemblée Nationale

Adoption de la nouvelle constitution : Le CSDM gagne la bataille de la représentativité de la diaspora à l’Assemblée Nationale

Le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) peut se glorifier de l’adoption par l’Assemblée Nationale du Mali de la loi portant modification de la Constitution. Les élus nationaux ont validé les propositions faites par le CSDM à propos de la représentativité de la diaspora malienne à l’Hémicycle de Bagadadji. Désormais, la représentation nationale du Mali accueillera des Députés parmi les Maliens vivants à l’Etranger.

C’est un succès dans le camp du Conseil supérieur de la diaspora du Mali. L’Assemblée Nationale vient d’enlever une grosse épine dans le pied du CSDM à travers le vote de la nouvelle loi, la semaine dernière, sur la révision du Constitution. Cette nouvelle constitution prend, en effet, en compte la préoccupation de la diaspora malienne concernant son quota en termes de part des Députés à l’Assemblée Nationale.

Le CSDM revendiquait cela depuis plusieurs années. Il a insisté sur la problématique lors de la conférence d’entente nationale. Son Président, Mohamed Chérif Haïdara, a toujours soutenu et réclamé : «1/3 des Maliens vivent à l’étranger. Il est inacceptable de nos jours qu’ils ne soient pas représentés à l’Assemblée nationale. Il y a des Députés qui défendent l’intérêt des Maliens de l’extérieur, mais cela ne suffit plus. Nous voulons être représentés par des Maliens de la diaspora pour qu’ils puissent parler en notre nom ». L’Homme revenait sur le sujet à chaque occasion et à chacun de ses entretiens avec la presse.

Ainsi, le CSDM, avec Haïdara, vient d’emporter une autre victoire dans le cadre de plaidoyer, de défense des intérêts de ses compatriotes de l’étranger. Toute chose qui lui a valu la récompense méritée auprès de la société civile du Mali. Mohamed Chérif Haïdara, en sa qualité du Président du CSDM, occupe le poste de Secrétaire chargé des questions migratoires au sein du Bureau du Conseil National de la Société Civile malienne. Et le Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME), du Haut de ses 25 ans d’existence, est revenu au second rang, désigné pour être l’Adjoint d’un CSDM qui n’a que 2 ans. Le 17 mai dernier, c’est la commission loi de l’Assemblée nationale qui a reçu une Délégation du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne afin de recueillir ses avis sur le projet de révision constitutionnelle. Là encore, la même position a été redite à la commission.

La nouvelle est enfin tombée. Ce week-end a vu l’adoption de ladite révision par une large majorité du parlement. Au nombre des acquis, des sièges seront réservés pour des Députés issus de la diaspora. Cette première partie de la bataille a, donc, été remportée par Cherif Haïdara et ses Hommes.

Reste à voir le degré d’application de cette nouvelle décision au sommet de l’Etat ; car, le CSDM, lui, a déjà un schéma. Il note à propos que les Maliens de l’Extérieur sont déjà organisés en cinq zones et demande pour eux le 10e de la taille du Parlement. D’ores et déjà, c’est une immense satisfaction au sein de la diaspora ; d’où, l’on attend de nombreux messages de félicitations pour cette étape franchie.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l'annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils