samedi 6 mars 2021
Accueil | Société | 57ème Anniversaire de l’indépendance : La pluie n’a pas douché l’ardeur des soldats à l’image des exploits

57ème Anniversaire de l’indépendance : La pluie n’a pas douché l’ardeur des soldats à l’image des exploits

Le vendredi denier, le Mali a célébré pour la 57e fois, son anniversaire. L’évènement, cette année, a été marqué par trois actes majeurs : l’adresse du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à la nation, la veille ; le dépôt d’une gerbe de fleurs au monument de l’Indépendance et la prise d’armes à Kati. 

Depuis le début de la crise, le Mali indépendant célèbre ses dates anniversaires avec beaucoup moins de fastes. Cette année n’a pas dérogé. La veille, dans la nuit, le chef de l’Etat s’est adressé aux Maliens et à la communauté internationale. Dans son discours, il a mis l’accent sur le retour progressif du Mali au devant de la scène internationale. Il s’est  aussi  appesanti sur les progrès enregistrés par le Mali et son régime en vue de mettre les forces armées de défense et de sécurité dans les bonnes conditions pour leur permettre de faire face à leur mission régalienne de lutte contre le terrorisme. Il en veut pour preuve la mise  sur pied, à Bamako, le  2 juillet dernier, de la force conjointe du G5 Sahel en présence des Présidents des pays membres et du Chef de l’Etat français, Emmanuel Macron.

Le dialogue au cœur des actions d’IBK

Selon, Ibrahim Boubacar Kéïta, c’est là, des signes forts du leadership malien dans la Sous-région pour lutter efficacement contre le terrorisme et restaurer la paix dans cette partie du globe qui n’a que trop souffert.  Pour parvenir à des résultats probants, il dit mettre au cœur de ses actions le dialogue avec ses concitoyens «l’écoute de mes concitoyennes et de mes concitoyens afin de trouver dans chaque situation, les réponses les plus idoines pour préserver notre tissu national, rassembler autour de l’essentiel tout en restant vigilant et intransigeant quant à mon devoir de fidélité aux attentes sincères et profondes de notre peuple». On se souvient que c’est ce dialogue qui a évité au Mali de plonger dans une énième crise ; car, il a permis au Chef de l’Etat de surseoir à son projet de révision constitutionnelle qui divisait fortement les Maliens. Le lendemain de ce discours qu’il a voulu celui d’un bilan non exhaustif de tout ce qui est en train d’être fait pour redonner au Mali et aux Maliens leur entière Independence, il a déposé au pied du monument de l’indépendance une gerbe de fleurs. Cette gerbe, pour rendre hommage à tous ceux qui se sont battus, notamment le premier Président du Mali, Modibo Kéïta et ses compagnons pour acquérir l’Indépendance du Mali. Après cette étape qui a eu lieu aux environs de 8h 30 minutes, le Chef de l’Etat a mis le cap sur Kati, à 15 km du centre-ville de Bamako. Ici, il a procédé à la prise d’armes en présence des Ambassadeurs accrédités au Mali, de nombreux partenaires qui œuvrent, depuis l’éclatement de la crise, aux côtés du Mali, pour qu’il recouvre l’intégrité de son territoire et la quiétude de ses populations.

La Police nationale, la Garde, la Gendarmerie, l’Armée de terre, l’Armée de l’air, les Bérets rouges, les forces anti terroristes (FORSAT), les sportifs de l’armée ont tous offert à l’assistance, avec l’accompagnement de la fanfare nationale, un défilé, vivement salué et apprécié. La pluie qui a accompagné tout le défilé, n’a pas douché l’ardeur des soldats. Les parades de quelques hélicoptères au dessus de la foule, était des moments, de grandes joies, qui n’étaient pas sans rappeler les célébrations de cette fête nationale, avant l’éclatement de la crise.

IBK en communion avec les FAMA

Dans un moment de fierté, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, s’est laissé aller à faire des grands signes de la main, lors du défilé militaire du 22 septembre à Kati. Ses gestes, loin d’être ceux de remontrances dont il en a l’habitude, étaient plutôt ceux d’encouragement. Le point fermé, le regard fier, le torse bombé, le “janjo” entonné par la fanfare nationale pour accompagner le défilé des  militaires n’a pas laissé IBK indifférent. Dans ses yeux, se lisait l’espoir qu’il place en cette armée pour défendre l’intégrité du territoire national. S’il a été le plus expressif, comme à son habitude d’ailleurs, à la fin de la cérémonie, nombreux sont les Ministres et autres Responsables politiques et militaires qui se sont dits très confiants quant à la capacité de notre armée de jouer le rôle qui est le sien.

Mohamed Dagnoko

Rédaction

Voir aussi

Flambée du prix des denrées alimentaires : Entre contestation et ignorance de fait !    

Cela fait des semaines maintenant que le prix de certaines denrées alimentaires connait une véritable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils