samedi 18 septembre 2021
Accueil | Politique | 1er Congrès Ordinaire du mouvement des Femmes et Jeunes du parti FDP-Malikura : pour un engagement pour la promotion de la paix, la stabilité et la cohésion sociale au Mali

1er Congrès Ordinaire du mouvement des Femmes et Jeunes du parti FDP-Malikura : pour un engagement pour la promotion de la paix, la stabilité et la cohésion sociale au Mali

Le Président du parti des Forces Démocratiques pour la Prospérité du Mali (FDP-MALIKURA), Amadou Thiam a présidé le 1er  congrès des femmes et jeunes, placé sous le thème : ’’ Ensemble pour une transition apaisée et inclusive ‘’. C’était samedi 5 décembre 2020, au Centre International de Conférence de Bamako.

 

À l’entame de la clôture des travaux du 1er congrès du mouvement national des femmes et des jeunes du parti, FDP-Malikura, le Vice-président Amary Traoré, a précisé que ce congrès se tient à un moment difficile dû au contexte actuel, mais surtout à la situation inquiétante du centre et du nord de notre pays. Il a indiqué que ce congrès permet à la formation de remotiver sa base et lui mettre à niveau en  vitalité d’un parti se mesure par l’engagement des femmes et des jeunes qui ont adhéré à ce parti. Un bureau national de 83 membres pour les deux bureaux des femmes et des jeunes, avec à la tête du bureau des femmes,  Mme Diarra Mariama Sidibé et M. Adama Bathily pour celui des jeunes.

Il a profité pour saluer la bravoure des FAMA qui vont jusqu’au sacrifice ultime  pour que notre pays reste un et indivisible. Aussi, reste convaincu que ces assises donneront un coup de fouet à l’implantation de FDP-Malikura, dans tout le Mali, avant de féliciter les autorités de la transition pour la mise en place du Conseil National de la Transition conformément aux concertations nationales.

La formation politique FDP invite à une transition inclusive réussie au Mali, placée sous le signe d’ « une transition réussie inclusive et apaisée ». Le 1er congrès a servi de cadre aux bureaux des femmes et des jeunes du parti de s’engager pour la promotion de la paix, la stabilité et la cohésion sociale au Mali.

Mme Dao Assétou Traoré, membre du bureau des femmes du  parti FDP souhaite l’implication des femmes dans tous les différents points, dont : l’identification des besoins et problématiques au niveau du parti, nous demandons l’implication des femmes dans le choix des solutions  et des résolutions aux problèmes.

Pour la Présidente du bureau des femmes Mme Sidibé Mariama Sidibé, c’est une occasion de faire entendre leur voix à travers leur décision de mettre leurs dynamismes, talents et compétences au service du Mali. Elle a rappelé que le FDP-Malikura sous le leadership du Président Amadou Thiam n’a ménagé aucun effort pour la recherche d’une sortie de crise, en prônant l’apaisement, et cela en mettant le Mali au-dessus de tout.

Elle a invité ses sœurs du parti de jouer leur rôle pour relever le Mali, en commençant par une transition inclusive dans le respect de la loi N°052-2015 du 18 décembre 2015, instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives.

« Nous sommes convaincues qu’un développement durable  repose aujourd’hui sur les femmes qui constituent plus de la moitié de la population malienne, elles sont la colonne vertébrale de la nation malienne. Nous allons œuvrer pour la promotion pour la promotion d’une gouvernance participative et un dialogue entre tous les acteurs pour la paix, la réconciliation, et la cohésion sociale », a-t-elle laissé entendre.

Elle a abordé quelques sujets, qui les tiennent à cœur , en cette période d’activisme en faveur de l’élimination des violences faites aux femmes sous toutes ses formes, en tout lieu, surtout en période de crise : avec la recrudescence de l’insécurité au nord et  au centre du pays ; les femmes se retrouvent dans certaines localités où l’absence publique est criarde, traitées comme simple moyen de paiement d’impôts pour les djihadistes d’après le plaidoyer de certaines ONG sur place.

Pour le Président du mouvement des jeunes, M. Adama Bathily, cette transition qui coure est une opportunité politique et une nouvelle chance qui nous est donnée pour poser les bonnes questions afin de sortir définitivement de cette situation croupissante qui ébranle notre nation et fragilise notre cohésion sociale que les autres nous enviaient tant.

Il a souligné  qu’ils vont changer ce pays par la force de leur conviction, par leur engagement sans hésitation, par leur jeunesse et dynamisme, par leurs actions, car ils sont le Mali et sont prêts ; et c’est pour cela qu’ils ont fait ce choix tous ensemble de militer dans le parti FDP-Malikura.

Avant de lancer un vibrant appel à la jeunesse, pour leur dire que c’est maintenant, ensemble et en parfaite symbiose qu’ils pourront relever les défis innombrables de notre chère patrie le MALI

Le Président du FDP-Malikura Amadou Thiam a invité les deux mouvements  à se remobiliser pour la refondation du pays : « nous devrons œuvrer pour la réussite de cette transition, pour avoir un Mali à la fois inclusif et apaisé, car nous avons une responsabilité collective face à l’histoire.

« Ce dernier point nous permet de revenir à ce congrès du mouvement national des femmes et des jeunes du parti FDP. En effet, comment peut-on aboutir à un Malikura sans l’appui inestimable des femmes et des jeunes du Mali en général et du parti FDP en particulier, à travers la présidence d’une femme, nous permettrons d’atteindre les objectifs statutaires », a-t-il martelé.

Pour l’implantation du parti dans tout le territoire, le président a invité ses  membres et les autres forces vives de la nation à soutenir les nouvelles autorités à une transition inclusive réussie

Il dira que ces deux personnalités chacun à la tête d’un bureau de 83 membres représentatifs de l’ensemble des régions du Mali et de la diaspora auront la lourde responsabilité de porter haut les flambeaux du parti FDP-MALIKURA.

Pour clore son intervention, il a avoué que ces deux mouvements renforcent ainsi les moyens du parti FDP-MALIKURA dans la recherche et la consolidation d’une paix durable dans notre pays.

Aïssétou Cissé

Djibril Coulibaly

Voir aussi

JUSTICE MILITAIRE: Les professionnels du droit en conclave pour un nouveau code militaire  

  Un atelier de réflexion et de cadrage du processus de relecture du code de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils