mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | Tournoi à la recherche du ballon d’or : Canal+ fait la promotion du talent des jeunes de 13 ans en foot

Tournoi à la recherche du ballon d’or : Canal+ fait la promotion du talent des jeunes de 13 ans en foot

En attendant le lancement officiel du tournoi, à la recherche du ballon d’or prévu pour le samedi 8 septembre au terrain CSK à Yirimadio, en Commune VI du District de Bamako, les organisateurs étaient face à la presse, le 5 septembre dernier. L’objectif de ce tournoi est de créer une fête populaire sur la promotion du talent des jeunes de 13 ans au football.

 

Fruit d’un partenariat fécond entre le centre Salif Keita (CSK) et l’opérateur des chaines de divertissement audiovisuelle Canal+, le tournoi à la recherche du ballon d’or qui se déroulera du 8 au 15 septembre demeure une première initiative dans notre pays. Lors du décryptage de l’évènement sportif via une conférence de presse, il y avait le Représentant du la Maison Canal+ par Moussa Tiémoko N’Daou et l’icône du football malien et africain voire mondial, Salif Kéïta. Ce qu’il faut retenir de ce rendez-vous du football qui va certainement mobiliser la jeunesse de Bamako avec ses deux rives y compris les quartiers périphériques va se jouer au système 7 contre 7. Il comporte un calendrier de 8 jours maximum. Selon le premier ballon d’or africain, international malien Salif Kéïta, le foot des jeunes est important en Afrique à l’instar de l’Europe et du reste du monde. Il faut que les jeunes soient formés et encouragés dans le foot.

Pour la petite histoire, selon lui, sa promotion a bénéficié la compétition des pionniers aux années 60. Les clubs de foot du pays à l’époque notamment le Stade malien et l’As Réal ont fait leurs preuves lors de la Coupe d’Afrique des champions en 63-64. À cela, s’ajoutent les jeux africains de Brazzaville en 1965 où le Mali se faisait remarquer dans le foot sur la toile africaine. Comme consigne disciplinaire, Salif Kéïta invite les jeunes non moins ses fistons et petits fils de faire preuve de fair-play et non un règlement de compte. Canal+ se sentait honorer de mener  ce projet.

Dans son boulot quotidien consistant à favoriser la fracture numérique et le sport, la participation de l’opérateur de divertissement audiovisuelle est multiforme. Les critères de sélection étaient, entre autres, l’âge du joueur qui est de 13 ans, le poids autorisé qui est 45 kg et les équipes qui existent déjà dans les circonscriptions de Bamako. La valeur de la coupe étant tenue secrète, Canal+ a non seulement procédé au tirage au sort des 16 équipes du tournoi, mais aussi, et surtout les a dotés de kits sportifs. Pour rappel, de sa participation à la coupe d’Afrique Yaoundé 72, Salif Kéïta se sentait à la fois comblé de joie et de remords. La joie pour avoir fait rayonner le drapeau du Mali aux firmaments africains et remords par la défaite, le jour de la finale qui s’explique par plusieurs blessés dans l’équipe, dont lui-même.

«Le Mali pouvait prendre cette coupe», déplore le Ballon d’or qui œuvre depuis des décennies et dirige son centre à vocation d’excellence.

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :