lundi 10 décembre 2018
Accueil | Oeil du combattant | Sacré Commissariat de police de Kalabancoro

Sacré Commissariat de police de Kalabancoro

Pour établir une carte d’identité nationale, les agents chargés de cette tâche exigent : le Diplôme, un jugement supplétif, une copie de la facture d’électricité et une copie de la carte d’identité du Bailleur. C’est cette comédie procédurale dont a été victime un Enseignant en formation à l’Université et établie dans le quartier depuis deux ans à cause de la facilité d’accès à son lieu de formation.

En fait, la  semaine après la fête, ayant constaté la perte de toutes ses pièces, notre Enseignant-étudiant se décide à en faire des nouvelles pièces. Ainsi, le vendredi 31 août dernier, il se rend au Commissariat, là où il reçoit cette comédie comme un couperet. Après toutes sortes de tractions, rien à faire. Il décide de surseoir à ses démarches. Le soir, au grins, comme, il est de coutume chez nous, chacun raconte ses péripéties de la journée. Dans son compte-rendu, un septuagénaire se retrouve dedans ; car, ayant vécu une scène similaire dans le même Commissariat avec presque la même demande notamment de Diplômes. Selon le septuagénaire, cette demande a donné lieu à des échanges verbaux violents entre le Policier et le demandeur du document. Ces échanges ont conduit à des propos déplacés et indus à l’encontre du septuagénaire. Ainsi, le vieux dit à l’Agent que son Diplôme est plus âgé que lui. Du coup, comme le premier, le septuagénaire renonce à sa demande, motivée par son souci d’éviter les questionnements concernant sa Banque ;  car, le numéro de sa carte est illisible.

Il est important de rappeler que les Agents de ce Commissariat créent très souvent des motifs de frustrations à cause de leurs raquettes opérées souvent en plein jour les Habitants de Kalabancoro, dans le Secteur de Niamakoro-courani. Leur stratégie consiste à se positionner dans une station d’essence située sur la voie principale pour arrêter tous les passants à bord d’engins à deux roues ou de voitures personnelles pour demander des pièces pour les véhicules et la vignette pour les motos. Cette action se fait fréquemment par ces policiers  opérant à bord de leur pick-up.

Le fouineur

Rédaction

Voir aussi

IBK et SBM en véritables touristes

Qui de vous, chers lecteurs, pourrait  nous dénombrer les voyages effectués par le Seigneur de Sebenikoro …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :