lundi 10 décembre 2018
Accueil | Société | Report des municipales et régionales : Les réactions divergent

Report des municipales et régionales : Les réactions divergent

Comme on pouvait s’y attendre, les avis des uns et des autres sont divergents au sujet du report des élections municipales et régionales ; lequel report le Gouvernement a décidé lors de son dernier conseil des ministres tenu le dimanche dernier. Deux réactions majeures retiennent l’attention : celles du Chef de la tribu Kel Ansar du Mali et du Chef de file de l’Opposition malienne. Si le premier se réjouit de la décision, le second, quant-à-lui, y trouve une occasion de déplorer un vice de forme.

 Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmed, le Chef de la de la Tribu Kel Ansar du Mali a, lui, adressé ses vifs remerciements au Ministre de l’Administration Territoriale ainsi qu’à tout le Gouvernement pour avoir bien voulu accepter le report des élections communales, locales et régionales précédemment prévues pour le 17 décembre 2017. Ces élections auront lieu en avril 2018, selon une décision du Conseil des Ministres extraordinaire du dimanche 26 novembre 2017.

Il s’est également félicité dans un communiqué rendu public hier, lundi, de cette sage décision qui dénote du sens élevé de l’intérêt national des plus hautes autorités de notre pays.  Il a, enfin,  saisi l’occasion pour renouveler son soutien indéfectible à Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, et a formulé d’ardentes prières pour un retour rapide, sous l’égide du Chef de l’Etat, de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans notre cher pays.

Pour Soumaila Cissé, le Chef de file de l’Opposition, ce report des élections vient, une fois de plus, démontrer le manque de communication du Gouvernement avec l’opposition. Sur les ondes de Radio Mikado Fm, le Président de l’URD a déploré un vice de forme dans la prise de cette décision qui, selon lui, devrait être sortie d’une concertation gouvernement-opposition. «Il y a un problème terrible de manque de préparation et d’anticipation au niveau du Gouvernement, qui est le corollaire, en réalité, d’un manque de dialogue. Il n’y a pas de dialogue, le Gouvernement décide tout seul. Même les groupes avec lesquels ils sont en réunion chaque semaine dans le cadre du Comité de suivi de l’Accord n’étaient pas consultés, l’opposition, n’en parlons pas… Donc, l’impréparation nous amène à ce report. Malheureusement, ce n’est pas la première fois…», a déclaré l’Honorable Soumaila Cissé sur les ondes de la radio de la MINUSMA.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :