vendredi 21 septembre 2018
Accueil | Politique | Présidentielle de cette année : Le fils du Général Moussa Traoré justifie sa non-participation

Présidentielle de cette année : Le fils du Général Moussa Traoré justifie sa non-participation

«Au lieu d’accuser là où on est tombé, il faudrait  accuser là où on a trébuché», dit un adage bambara.

En effet, le fils du dictateur Président Moussa Traoré justifie sa non-participation par  la grève des Préfets et Administrateurs publics, dans un communiqué dont nous avons reçu copie. Cheick Bougadary Traoré dit : « Nous avions décidé de nous présenter comme candidat aux élections présidentielles de juillet 2018. Cependant, la grève des Préfets et Administrateurs publics nous a empêchés de conclure nos parrainages à temps afin de déposer notre déclaration de candidature auprès de la Cour Constitutionnelle». Cette décision de parrainer les candidatures est connue de tous.

Né à Kayes, Cheick Bougadary Traoré, affectueusement appelé «Bouga» par ses amis et parents, fonda en 2010 la Convergence Africaine pour le Renouveau (CARE). Une  formation politique qui souhaite œuvrer pour « la démarginalisation des populations rurales ; la démocratisation de la Santé, de l’éducation, de la connaissance et du capital ; le renforcement des capacités ; le maintien de l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens ; l’instauration de l’éducation et du Droit civique ». Invité en 2013 sur RFI à la réponse de la question: «Vous êtes le fils de l’ancien Président Moussa Traoré. Est-ce que vous portez un héritage de votre père ? », Bougadary dit«Vous savez, je suis fier de l’héritage économique que Moussa Traoré a laissé dans ce pays. Le Président du Mali est obligé d’être un bâtisseur; car, on ne peut pas bâtir une nation sans les infrastructures. Il faut non seulement des infrastructures, mais il faut aussi faire du Mali le grenier de la Sous-région. Il faut donner l’accès non seulement à la propriété, mais aussi au capital, non seulement à nos Agriculteurs, mais aussi aux jeunes entrepreneurs».

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

CHEICK TIDIANI SANGHO DEMISSIONNE DU z : Le « Soleil levant » se couche à Bakaribougou

Le retrait de ce militant dévoué à la cause du parti de Me Mountaga Tall …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *