lundi 10 décembre 2018
Accueil | Société | Non-paiement des Bourses et trousseaux pour l’année universitaire 2017-2018 : Une grande marche pacifique des étudiants de Kabala au monument de l’Indépendance ce lundi

Non-paiement des Bourses et trousseaux pour l’année universitaire 2017-2018 : Une grande marche pacifique des étudiants de Kabala au monument de l’Indépendance ce lundi

Afin de protester et d’exhiber à la face du monde entier la souffrance qui les empêche d’étudier, les étudiants de la Faculté des Lettres, Langues et des Sciences du Langage  (FLSL) projettent une marche pacifique, le lundi 8 octobre 2018, sur la ville de Bamako. Sauf  s’il y a paiement intégral des Bourses et trousseaux des étudiants  de l’année universitaire  2017-2018.

Les mouvements sociaux de protestation deviennent le quotidien au Mali. Ces manifestations   s’amplifient du jour au lendemain.  L’AEEM (Association des élèves et étudiants du Mali), à travers le comité de la  FLSL, entend entrer dans la danse. La crise pécuniaire frappe cette faculté depuis l’ouverture de l’année universitaire 2017-2018. Les étudiants font face à l’indisponibilité des Bourses et trousseaux à telle enseigne qu’ils ne parviennent plus à suivre normalement les cours faute de moyens. Selon le Secrétaire Général du comité AEEM, Mansour Koné, toutes les démarches auprès des autorités compétentes ont échoué  face à la mauvaise volonté politique de l’État. D’où la marche du lundi prochain.

«Nous décidons d’organiser une marche pacifique pour montrer notre indignation à l’opinion publique nationale et internationale. Elle aura lieu le lundi 8 octobre 2018 si, toutefois, notre revendication suivante n’a pas été satisfaite : le paiement intégral de nos Bourses et trousseaux de l’année universitaire  2017-2018 ». Telle était la teneur du communiqué dudit comité AEEM ayant inondé les réseaux sociaux hier, jeudi 4 octobre. Il a été confirmé par le Secrétaire Général Mansour Koné.

La marche qui partira de la Cité universitaire de Kabala jusqu’à la Primature a pour objectif, selon le préavis de grève déposé depuis le 28 septembre dernier, de revendiquer le paiement des Bourses et allocations, dont les trousseaux des étudiants de ladite filière notamment ceux de la Licence 2 et 3 qui vivent dans la misère depuis la rentrée universitaire sans sous.

Cette manifestation des étudiants intervient au moment où ça bourdonne chez les Retraités et autres veuves qui n’arrivent plus à avoir dans le délai initial leurs pensions mensuelles. C’est devenu le slogan national : «L’argent ne circule plus ».

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :