jeudi 27 juin 2019
Accueil | Economies | Le SECNAMI : observe une grève de 5 jours occasionnant une perte de près de 20 milliards de F CFA

Le SECNAMI : observe une grève de 5 jours occasionnant une perte de près de 20 milliards de F CFA

Les responsables de la section syndicale des Mines et Industries du Mali étaient face à la presse, le Mardi 28 juin 2016 dans les locaux de la Bourse du Travail. C’était  pour expliquer les raisons de la grève de cinq jours, à savoir les 27, 28, 29, 30 juin et le 1ier juillet 2016. Ce mouvement de grève concerne toutes les sociétés minières, géologiques, les sous-traitants, les cimenteries et toute l’administration minière et industrielle évoluant en République du Mali. Les griefs concernent, entre autres, les mauvaises conditions des travailleurs dans les mines et les cimenteries de Dio et de Gangounteri et leur non appartenance à la convention collective des mines en violation de toutes les dispositions légales en matière d’emploi et de liberté syndicale en République du Mali. Il est également indexé le manque de volonté de la part des employeurs de parvenir à un accord sur le plan social et le non payement des primes des contractuels de l’AUREP. En outre, on note le manque de conditions de travail, de formation et d’équipements dans l’administration minière et industrielle et le non reversement des cotisations des travailleurs de la chambre des mines à l’INPS et à l’AMO etc.  «À chaque fois que les travailleurs des mines et industries observent une grève, l’Etat du Mali perd au moins 800 millions de FCFA par jour, soit près de 20 milliards de F CFA», a expliqué M.  Conté du SECNAMI.  Pour sa part, M. Issa Bengaly, secrétaire administratif de l’UNTM a rassuré la SECNAMI du soutien indéfectible de la centrale syndicale pour la satisfaction des points inscrits dans leur cahier de doléance.

Lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

PLAN CYNIQUE ET BARBARE DES TERRORISTES AU MALI: Anarchiser le centre du pays pour en faire un nouvel émirat islamiste

Les larmes des victimes de Sobane Da ne sont pas encore sèches que voilà encore …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils