samedi 26 mai 2018
Accueil | Société | Le Côté sécurisation du vote : «Je l’ai reconnu, nous sommes dans une situation assez tendue», dixit Général de Brigade Salif Traoré, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

Le Côté sécurisation du vote : «Je l’ai reconnu, nous sommes dans une situation assez tendue», dixit Général de Brigade Salif Traoré, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

Dans le cadre du Programme Élections initié par la Maison de la presse et le Studio Tamani, le Ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile était sur le plateau du « Grand dialogue », hier jeudi, dans les locaux du Studio Tamani. L’objectif était de débattre avec les Hommes des médias sur  les questions liées aux mesures de sécurisation de l’élection présidentielle du 29 juillet prochain.

Face à la situation sécuritaire alarmante du pays qui suscite maintes  probabilités sur la faisabilité des urnes du juillet prochain, la maison de la presse et le Studio Tamani ont consacré le deuxième numéro du Programme Élection aux questions liées à la sécurisation de l’élection présidentielle sur l’ensemble du territoire national. Les interrogations étaient adressées au Général de Brigade Salif Traoré, Ministre de la Sécurité Intérieure et de Protection Civile. Après avoir affirmé que les 8 millions d’électeurs auront tous, leurs cartes d’électeurs très prochainement , en répondant aux questions liées à la faisabilité du scrutin, le Ministre Salif Traoré a reconnu les œuvres d’intimidation répétitives des assaillants : « Je l’ai reconnu, nous sommes dans une situation assez tendue » , dit-il avant d’appeler les Maliens à l’union sacrée aux côtés des autorités du pays. Il a ensuite rassuré l’opinion publique que l’État est en train de réunir toutes les conditions possibles pour que cette élection puisse se tenir dans le délai constitutionnel et dans la tranquillité: «Nous nous sommes donné les moyens pour créer un environnement stable afin de permettre aux Maliens de voter. Si cette élection ne se tient pas le 29 juillet on fait quoi ? », s’est-il questionné avant de préciser que le Mali bénéficie de l’accompagnement de la Sous-région à travers la force conjointe G5 Sahel et la Communauté internationale avec l’appui des forces françaises et onusiennes (Barkhane et MINUSMA).

Pour la sécurisation de l’élection présidentielle, le Ministre Traoré explique que les mesures suivantes sont prioritaires. Ce sont : la sécurité des édifices ;

-La sécurité personnelle de l’électeur ; -Et la sécurité de chaque candidat. Pour cela, plus d’une dizaine d’agents seront mobilisés partout dans le pays pour que cette élection soit apaisée, légitime et acceptée par toutes les couches sociales maliennes selon le Ministre qui a ensuite appelé les Maliens à l’unité aux côtés des forces de défense et de sécurité pour une paix durable.

Seydou Konaté : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

Trafic de stupéfiants et complicité : Mandala Traoré écope de 18 mois de prison, Konimba Bouaré 10 ans par contumace,les autres acquittés

La première édition de la Cour d’Assises 2018, dans son audience d’hier mercredi 23 mai, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *