samedi 15 décembre 2018
Accueil | Editorial | IBK serait-il le plus grand auditeur de « Carte sur table » de Ras Bath ?

IBK serait-il le plus grand auditeur de « Carte sur table » de Ras Bath ?

A l’analyse des réactions d’Ibrahim Boubacar Kéita aux propos de Ras Bath dans son émission radiophonique « Carte sur table », il convient de s’interroger si le président de la République n’est pas parmi ses plus grands auditeurs.

En effet, chaque fois que le jeune Ras Bath prend la parole pour critiquer le président IBK, il réagit avec promptitude. Dans un premier temps, quand Ras Bath à demander à IBK de laisser le pouvoir « Boua ka bla », il a rétorqué en disant qu’il ne va pas laisser, « Boua ta bla ». Il ira jusqu’à dire qu’il ne va pas laisser le pouvoir pour que le père d’un autre s’en accapare. De qui s’agissait-il exactement, le père de Ras Bath ou celui de tous les Maliens ? Malheureusement, nous ne le saurons.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que cette réaction du chef de l’Etat a pendant longtemps dominée l’actualité dans notre pays. Pour la grande majorité des Maliens avec lesquels nous avons évoqué le sujet, IBK a très mal agi en répondant à Ras Bath. Pour certains d’entre eux, IBK a pris le pouvoir après le père de plusieurs et quand il ne sera plus aux commandes, c’est le père d’un autre qui le sera. Selon un témoignage, malgré son jeune âge, Karim Kéita, le fils de Boua IBK, a été traité de tous les noms d’oiseaux par Ras Bath. Pourtant, ce dernier n’a jamais voulu répondre.

En réalité, les réactions de notre chef d’Etat sont de plus en plus inquiétantes. « J’ai fait le tour de la Kaaba 7 fois ; je me suis réveiller ; il y a des personnes indignes qui adorent manger à satiété et quand il s’agit de faire la vaisselle, ils prennent la tangente ; je ne vais pas laisser le pouvoir pour que le papa d’un autre s’en saisisse, c’est n’est pas la guerre, kêlêkotê… », voilà autant de propos vipérins qu’il glisse dans ses discours officiels. Il suffit de lorgner les réseaux sociaux pour savoir que les Maliens de plus en plus ne reconnaissent plus en lui cet homme sévère et ferme.

En tout cas, que ce soit lui-même qui écoute l’émission Carte sur table ou pas, il devrait savoir que ses réactions face aux propos du jeune Ras Bath ne font que l’affaiblir davantage. Enfin, nous demandons aux noms des Maliens à IBK de vite se ressaisir. Et de faire face aux priorités des Maliens. En tout cas, tant qu’il restera le président de la République.

Drissa Kantao LE CONFIDENT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Et de cent pour nous…

Chers aimables lecteurs, vous avez actuellement entre vos doigts le centième numéro de votre hebdomadaire. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :