mercredi 20 mars 2019
Accueil | Politique | Gouvernement d’Union nationale : Modibo Sidibé à la primature ?

Gouvernement d’Union nationale : Modibo Sidibé à la primature ?

Ça bourdonne et ça murmure. L’ancien Premier Ministre de l’ex-Président Amadou Toumani Touré, en l’occurrence le Général de police Modibo Sidibé, Président du parti  les FARE-ANKAWILI tend à faire sa seconde  fois à la tête de la primature du Mali de l’ère démocratique. Selon nos informations, cela ne va même plus tarder à se concrétiser !

Un remaniement ministériel ? Oui, loin d’un prédicateur radical, l’innommable situation politique, sécuritaire et économique, voire même institutionnelle, du pays qui s’ajoute à la demande pressante du limogeage du tigre ; pardon du Hérisson Soumeylou  Boubèye Maïga par les influents Leaders religieux à savoir le Président du HCIM, l’Imam Mahmoud Dicko et le très respecté Chérif de Nioro du Sahel, Bouyé Haïdara ne pose plus de problème chez le locataire de Koulouba pour faire un choix judicieux du nouveau Premier Ministre. Selon un Analyste du processus démocratique malien,  le refus lui couterait très cher : «Le départ de son employé ou prendre de gros risques qui peuvent conduire à la formation d’un front d’opposition politico-religieux», commente notre interlocuteur.

Aujourd’hui, dans  nos Régions  et dans les salons feutrés de Bamako, les démarches et tractations politiques officielles ou officieuses sont en cours pour une nouvelle équipe gouvernementale dont la principale mission sera de retisser la confiance et la paix entre toutes les couches politiques et sociales du pays qui, ces dernières années, tous été victimes de la «politique de diviser pour mieux régner» du Stratège en carence de stratégies Soumeylou Boubèye Maïga . Il s’agit des acteurs politiques, des Religieux et même de  la société civile tout entière. Et les réceptions ne manquent pas  chez les Hommes politiques et personnalités du pays. Tant du côté de l’opposition que de la majorité présidentielle, tout le monde a été déçu de Soumeylou Boubèye Maïga. Même ses anciens collègues au sein des Gouvernements de Konaré et d’ATT comme le Chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé ; le Président de l’ADP, Maliba Aliou Boubacar Diallo et le Président de la CNAS Faso Hère, Soumana Sacko et les autres Tiébilé Dramé du FSD. Les anciens Présidents Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré et Dioncounda Traoré n’en disent pas le contraire.

Un PM de consensus

«Un remaniement ministériel est, aujourd’hui, nécessaire pour assurer la décrispation du climat politique et social. Le Président IBK ne doit pas perdre cette chance qui lui permettra de rassembler autour de lui les religieux et  les Politiques. Et, pour réussir,  il lui faut une personne de consensus, presque neutre comme l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé », note  un grand Analyste de la vie politique de notre pays. Le temps nous en dira plus. Mais ce qui est sûr et certain, c’est que ce Messie, vivement attendu, selon les observateurs, doit être un Homme expérimenté dans la gestion de l’Administration, rassembleur, communicatif, consensuel et qui a la confiance des Maliens, surtout faisant bonne presse, et qui ne traîne pas derrière lui des casseroles. Bref, il faut que ça soit un Homme Responsable et Grand rassembleur des Maliens en tout lieu et en toute circonstance. Le profil robot qui prend corps avec ce portrait, pour plusieurs Analystes questionnés sur le sujet, est celui de Modibo Sidibé (détails dans l’encadré ci-dessous).

Des Ministres éjectables

Selon nos informations, plusieurs Ministres partiront avec Soumeylou Boubèye Maïga pour incapacités  et amateurisme. Il s’agit éventuellement du Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat , De la Culture ; de la Sécurité et de la Protection Civile ; de l’Énergie et de l’Eau; de l’Éducation Nationale, de l’Innovation et de la Recherche Scientifique, de la Justice Garde des Sceaux ; du Travail et de la Fonction Publique; de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille; du Plan et de l’Aménagement du Territoire ; de l’Artisanat et du Tourisme; de l’Environnement  et de l’Agriculture.

Seydou Konaté : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

LE DIRECTEUR DE LA SECURITE D’ETAT FETE EN GRANDES POMPES SES 50 ANS : Quand le dernier rempart du dispositif du renseignement s’abime

Décidemment, le Mali est en passe de devenir une république bananière. Après le discrédit sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :