samedi 25 novembre 2017
Accueil | Société | Bamako, ville sale : L’Hippodrome I, quartier où est devenu déplaisant de vivre

Bamako, ville sale : L’Hippodrome I, quartier où est devenu déplaisant de vivre

L’Hippodrome I est un quartier de la Commune II du District de Bamako. Situé entre les quartiers de Missira II et Sikôrôni, c’est aussi un quartier surnommé « Million ki », parce qu’il a toujours été habité par des millionnaires. Mais, à l’instant, tel n’est plus le cas. Puis que ce quartier, au plan hygiénique, abrite les lieux et les secteurs ou carrés, coins et recoins les sales de Bamako. Il y a des coins insalubres dans ce quartier qui ne sont point jolis à voir ni bien à habiter ou à simplement fréquenter.

L’Hippodrome I est l’un des premiers quartiers de Bamako qu’on appelait « Million Ki » et maintenant Hippodrome. Dans ce quartier, les rues et les ruelles sont sales et déplaisant de vue. Les caniveaux sont remplis des déchets plastiques et les devantures et dernière des concessions sales avec des odeurs nauséabondes. En cette période hivernale, les carrés sont pleins des eaux stagnantes et usées qui rendent l’accès difficile. Sur les abords du goudron, les ordures sont éparpillées partout. Chose qui est en train de s’empirer tous les jours.

D’après les Habitants du quartier, la plupart de ces déchets viennent avec les pluies et certaines personnes profitent aussi des mêmes pluies pour faire évacuer leurs ordures. Selon Souleymane Kane, un informaticien, « Ces ordures viennent avec la pluie et avec les eaux usées des toilettes. On travaille à côté et personne ne les ramasse. En tout cas, c’est dérangeant ; mais que faire, on vit avec », déplora-t-il.

Cet autre vieux mécanicien se demande quant à lui si l’OZONE existe réellement. Selon lui, ces déchets sont au bord du goudron mais on ne voit personne pour les ramasser et ça s’entasse de jour en jour. Est-ce que l’OZONE existe ? « Car, on ne les voit pas ni la mairie aussi », conclura notre interlocuteur.

La saleté de la ville de Bamako ne date pas d’aujourd’hui mais dans ces dernières années cela s’aggrave. Tout Bamako est malpropre, à commencer par la première Commune jusqu’à la sixième, en passant par la IIIe, celle qui abrite le palais Koulouba.

Donc, faisons en sorte que notre capitale soit, au moins, une ville propre à 50%. Que l’autorité compétente presse ses responsabilités à tous les niveaux et à chaque service en ce qui lui concerne. A la semaine prochaine !

Mariam Sissoko et Fatoumata Bintou Tounkara, Stagiaires : LE COMBAT             

Rédaction

Voir aussi

Enlèvement du Juge de Niono : Les Régions de Ségou, Koulikoro et Kayes dans la psychose

Depuis l’enlèvement du Président du Tribunal de Niono, Soungalo Koné, le vendredi dernier, aux environs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *