lundi 23 septembre 2019
Accueil | Dépêche | AMSUNEEM : ‘‘ Toujours plus proche des préoccupations maliennes’’

AMSUNEEM : ‘‘ Toujours plus proche des préoccupations maliennes’’

L’Amicale des Anciens Militants et sympathisants de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali’’ (AMSUNEEM), se dit toujours prête à intervenir pour la cause noble du Mali. Ses responsables l’ont fait savoir courant week-end dernier au cours d’un déjeuner de presse qui a lieu à la pyramide de souvenir de Bamako.
Il s’agissait lors de cette rencontre avec les hommes de faire le point sur le combat récent de l’AMSUNEEM qui se dit être prête à intervenir pour la cause du Mali : ‘‘L’AMSUNEEM a joué un rôle combien historique dans la consolidation et l’approfondissement de la démocratie au Mali’’, se félicite Seydou Patrice Dembélé, secrétaire général de l‘AMSUNEEM. Et au nombre de ces rôles joués par l’AMSUNEEM pour la consolidation de la démocratie au Mali, il faut noter la tenue récente de l’élection présidentielle au cours de laquelle les amis du défunt leader estudiantin, Abdoul Karim Camara dit Cabral, ont déployé 400 observateurs pour la supervision des 1ers et 2èmes tours de ce scrutin qu’ils appellent ‘‘historique’’ eu égard aux difficultés qui ont contourné son organisation.
Toujours au chapitre de la vie de la nation et précisément concernant le climat politique actuel, l’AMSUNEEM félicite le président IBk d’avoir tendu la main à l’opposition politique et se réjouit de la suite : ‘‘Nous pouvons dire que nos préoccupations sont prises en compte car le climat politique majorité -opposition est acceptable’’, a dit Seydou Patrice Dembélé.
Révision constitutionnelle en vue, la prorogation du mandat des députés, l’on pense à l’AMSUNEEM que toutes ces étapes sont nécessaires pour faire sortir le pays de l’ornière. L’insécurité ? Sur ce point l’AMSUNEEM félicite le gouvernement pour les efforts fournis tout en reconnaissant que la situation n’est pas au top et que la responsabilité incombe à chaque citoyen : ‘‘Le pays se porte très mal, qui l’aurait cru qu’un imam peut être assassiné en plein cœur à Bamako, c’est la faute à nous tous, la solution se trouve à nos portes… Les forces de l’ordre ne peuvent être efficaces que si les populations collaborent avec elles’’ a déclaré Seydou Patrice Dembélé.
Tout de même et toujours s’agissant de la vie de la nation, l’AMSUNEEM se dit prête à appuyer le gouvernement dans la gestion des préavis grèves à travers des commissions de conciliation dont elle est (AMSUNEEM) déjà membre.
Et l’éducation surtout ! Lors de cette rencontre les amis du défunt leader estudiantin, Abdoul Karim Camara dit Cabral, ont regretté les violences encore enregistrées, mais pensent que la solution se trouve toujours à portée :’‘Il faut que les familles et les professeurs soient impliqués, nous n’avons pas de solutions miracles que de sensibiliser’’, a dit sur la question le conférencier Seydou Patrice Dembélé lors de cette rencontre qui a aussi enregistré la présence des étudiants à qui ont a demandé à savoir pourquoi il y a tant de violences en milieu universitaires.
‘‘Tout le monde se dit membre de l’AEEM, il y a des malfrats parmi nous’’, a répondu un étudiant sur les lieux. Si est telle est la réalité, Seydou Patrice Dembélé propose que tous les étudiants soient individuellement fouillés avant d’accéder à la cour de chaque université comme ça se fait actuellement à Kabala !
LE CONFIDENT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Intégration des contractuels dans la Fonction publique: La FSEG dénonce une marginalisation !

  Le 30 aout, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils